Zurück zu Système des trois piliers

Le 2e pilier: la prévoyance professionnelle en complément au 1er pilier

La prévoyance professionnelle constitue le 2e pilier du système social suisse depuis 1985. En tant que caisse de pensions, son but est d'aider à maintenir autant que possible le niveau de vie habituel à la retraite.

Piliers 1 et 2: près de 60% du dernier salaire

Avec le 1er pilier (AVS, AI, AC), la prévoyance professionnelle (LPP) couvre jusqu'à 60% environ du dernier salaire des personnes non mariées. Pour les personnes mariées, la couverture va jusqu'à 75% du dernier salaire. A

Assurés

Sont obligatoirement assurés les employés soumis à l'AVS qui

  • ont atteint l'âge de 17 ans;
  • présentent un revenu annuel d'au moins 21 150 francs;
  • n’ont pas encore atteint l’âge légal de la retraite.


Peuvent également s'assurer:

  • les indépendants sans employé: auprès de la Fondation institution supplétive et de leur propre association professionnelle;
  • les indépendants avec employés: auprès d'institutions de prévoyance comme celle de Swiss Life;
  • les employés dont le salaire annuel est inférieur à 21 150 francs: auprès de la Fondation institution supplétive;
  • les employés ayant plusieurs employeurs: auprès de la Fondation institution supplétive.

Revenu assuré

Le revenu assuré dépend de certains critères:

  • les revenus annuels compris entre 21 150 et 84 600 francs sont obligatoirement assurés par la LPP;
  • les revenus annuels supérieurs à 85 600 francs peuvent être assurés dans le régime surobligatoire;
  • le montant de coordination servant au calcul du salaire assuré (coordonné) se monte à 24 675 francs. Si le salaire assuré (salaire AVS moins montant de coordination) est inférieur à 3 525 francs, il est augmenté à hauteur de ce montant minimum.

 

Financement

Contrairement au 1er pilier, les avoirs de vieillesse LPP sont financés selon le système de capitalisation. Cela signifie que chacun paie directement pour sa propre prestation et épargne ainsi en vue de sa retraite (à l'inverse du système de répartition du 1er pilier, dans lequel les paiements des cotisations vont directement aux bénéficiaires de rentes).

La plupart du temps, les cotisations sont payées à part égale par l'employeur et l'employé. L'employeur peut payer une part plus élevée, mais pas plus faible.

 

Prestations du 2e pilier

La prévoyance professionnelle LPP assure les risques Vieillesse, Invalidité et Décès.

Taux de conversion

Le taux de conversion minimum est un pourcentage qui permet de convertir le capital vieillesse épargné en une rente de vieillesse annuelle. Il s'agit d'une valeur mathématique. Elle permet de calculer la rente en fonction de l'espérance de vie et des prévisions de taux futures. Actuellement, le taux de conversion est de 6,8%. En d'autres termes, pour un avoir de vieillesse de 100 000 francs, la rente annuelle se monte à 6 800 francs.

Evénement

Nature de la prestation

Condition

Retraite (âge)

100% de la rente de vieillesse.

6,8% de l'avoir de vieillesse rémunéré à l'âge ordinaire de la retraite (65 ans pour les hommes, 64 ans pour les femmes).

 

20% de la rente pour enfant de personne retraitée.

Pour chaque enfant d'un bénéficiaire de rentes (jusqu’à 18 ans, ou jusqu’à 25 ans si l’enfant est en formation ou s’il est invalide aux 2/3 au moins).

Invalidité

100% de la rente d'invalidité.

6,8% de l'avoir de vieillesse LPP que la personne assurée a constitué jusqu'à la naissance du droit, majorés des intérêts et augmentés de la somme des bonifications de vieillesse LPP pour les années manquantes jusqu’à l’âge de la retraite, sans les intérêts.

 

20% de la rente pour enfant d'invalide.

Pour chaque enfant (jusqu’à 18 ans, ou jusqu’à 25 ans si l’enfant est en formation ou s’il est invalide aux 2/3 au moins).

Décès

60% de la rente de veuve/veuf.

60% de la rente de vieillesse/d'invalidité totale. La veuve/le veuf a droit à la prestation si elle/il doit subvenir aux besoins d’un ou de plusieurs enfants ou si elle/il a 45 ans révolus et que le mariage a duré au moins cinq ans. Sinon, elle/il a droit à une allocation unique égale à trois rentes annuelles. La personne divorcée est assimilée à la veuve/au veuf lorsque la personne décédée était tenue de verser des contributions d’entretien et que le mariage a duré 10 ans au moins.

 

20% de la rente d'orphelin.

20% de la rente de vieillesse/d'invalidité totale pour chaque enfant de la personne décédée (prestation versée jusqu’à 18 ans ou jusqu'à 25 ans si l’enfant est en formation ou s'il est invalide aux 2/3 au moins).