Retour à Bon à savoir

Changement de situation professionnelle

Changement d’emploi, réduction du temps de travail, installation à votre compte ou interruption de votre activité professionnelle: tout changement dans votre vie active a des répercussions sur votre prévoyance. Heureusement, vous pouvez combler partiellement, voire entièrement les lacunes de prévoyance grâce aux 2e et 3e piliers.

loading

Changement d’emploi et transfert de votre avoir de prévoyance

Lors d’un changement d’emploi, il est important d’obtenir un bon certificat de travail. Il est tout aussi important de transférer votre avoir de vieillesse et vos nouvelles prestations de prévoyance.

Votre argent change de caisse de pensions

  1. La caisse de compensation AVS, la caisse de pensions et l’assureur accidents et d’indemnités journalières en cas de maladie sont informés par l’ancien employeur du changement d’emploi.
  2. Le nouvel employeur vous inscrit à nouveau auprès des différentes assurances.
  3. Votre avoir du 2e pilier est transféré en tant que «prestation de libre passage» à la nouvelle caisse de pensions.

Liste de contrôle: points à observer

  • Assurance de risque: en cas de changement d’emploi, votre situation de prévoyance doit également rester à un bon niveau. Vérifiez donc si vous êtes suffisamment assuré en cas d’incapacité de gain et si, en cas de décès, votre famille est à l’abri du besoin.
  • Indemnités journalières en cas de maladie: votre nouvel employeur ne vous propose plus d’indemnités journalières en cas de maladie ? Dans ce cas, vous pouvez combler cette lacune, à titre privé, auprès d’une caisse maladie ou d’une compagnie d’assurance.
  • Prestations facultatives: de nombreux employeurs participent aux primes d’une assurance vie ou de la caisse maladie. N’oubliez pas de considérer ces prestations facultatives lorsque vous comparez les offres d’emploi.