Impact du chômage sur la prévoyance

Tout le monde peut se retrouver au chômage. Mais il n'y a pas que des chômeurs involontaires. Certaines personnes résilient leur contrat de travail sans avoir cherché d'emploi. C'est par exemple le cas lorsque l'on interrompt au moins pour un temps son activité lucrative pour être avec sa famille ou suivre une formation. Quoi qu'il en soit, la situation de prévoyance change.

Dans votre caisse de pensions actuelle, l'invalidité et le décès sont encore couvertes 30 jours seulement après le dernier jour de travail. Il est donc particulièrement important d'assurer le risque en fonction de votre situation familiale. Sachez aussi que si vous cessez de cotiser à l'AVS, vous vous exposez à une réduction de votre rente à vie. Il est donc conseillé de verser le montant annuel minimum à l'AVS.

Si vous êtes inscrit à votre office régional de placement (ORP) ou à l'assurance chômage (AC) en tant que chômeur, les suites d'une invalidité ou d'un décès sont assurées. Cette couverture d'assurance vient de la Fondation institution supplétive LPP (http://www.chaeis.net/fr/home.html). L'inscription est faite automatiquement par l'assurance chômage.

La Fondation institution supplétive LPP n'assure toutefois que le minimum LPP. Cela peut signifier que vous serez nettement moins bien assuré qu'auprès de votre employeur précédent. Vous et la caisse de chômage payez les primes de l'assurance de risque chacun pour moitié. Votre part est directement déduite de votre allocation journalière. L'épargne liée à la prévoyance en fonction de votre âge n'est pas prévue.

Si vous ne vous inscrivez pas à l'assurance chômage lorsque vous n'avez pas d'emploi, vous ne bénéficiez d'aucune couverture de prévoyance. Lorsque vous sortez de votre caisse de pensions sans avoir de nouvel emploi, votre couverture des risques ne dure encore que 30 jours à compter de la date de sortie.

Si vous ne commencez pas immédiatement un nouveau travail, vous pouvez placer votre avoir (prestation de libre passage) de deux manières.

  • 1) Police de libre passage d'une assurance: cette police garantit le montant de la prestation de libre passage ainsi que la rémunération fixée annuellement.
  • 2) Solution de libre passage bancaire: permet de déposer l'avoir de libre passage sur un compte, de le convertir en titres ou d'avoir une combinaison des deux.

En Suisse, de manière générale, un salarié peut prendre sa retraite au plus tôt à 58 ans. Si vous perdez votre emploi à cet âge, votre situation de prévoyance devient plus compliquée. Dans un tel cas, nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste en prévoyance pour un examen et un conseil. La notice «Arbeitslosigkeit und Pensionierung» vous donne également des informations utiles.

 

Commandez votre nouveau certificat de prévoyance et le règlement de votre nouvelle caisse de pensions. Vérifiez dans quelle mesure les prestations de prévoyance diffèrent de celles de votre ex-employeur. Il est possible que vous deviez revoir votre couverture des risques. Il est également judicieux de comparer les prestations de vieillesse (rente de vieillesse, capital à la retraite) de votre nouvel employeur avec celles de votre ex-employeur. Si des différences importantes apparaissent, examinez les possibilités d'effectuer un rachat dans la caisse de pensions.

×