Dans la deuxième partie de notre série vidéo, nous nous entretenons avec les fondatrices Laura et Estefanía à propos de l’argent et de la génération actuelle qui aspire à la réalisation de soi. Nous découvrons aussi pourquoi le quotidien d’une entrepreneuse est jalonné de hauts et de bas.

Nombreux sont celles et ceux à avoir des idées commerciales, mais peu osent les réaliser: quiconque crée une entreprise doit faire preuve de courage et parfois de persévérance, et prendre inévitablement des risques, tant sur le plan financier que personnel. En 2018, Laura Seifert et Estefanía Tapias ont franchi le pas vers l’indépendance et ont créé leur entreprise WeSpace, un espace de coworking avec une communauté créée à l'intention des femmes.

Dans la vidéo, les deux jeunes entrepreneuses racontent pourquoi les plans de carrière «comptent parfois pour du beurre» et comment une championne des économies, qui apprécie la sécurité, arrive à supporter les risques.

Laura und Estefanía: la vidéo

La nouvelle série Life Stories

Derrière chaque femme forte se cache surtout une personnalité forte. Sur notre blog, nous vous présentons cette année des femmes qui nous impressionnent. La série de celles qui ont choisi de prendre leur destin en main: ce qui motive les femmes, ce qui les freine, ce qui les anime, ce qui les inspire. Les trois prochaines séquences avec les créatrices d’entreprise Laura et Estefanía.

estefania_fb_1200x1200

Estefanía Tapias
Née en 1988, Estefanía Tapias a quitté son pays natal, la Colombie, après sa scolarité pour étudier l’architecture et l’aménagement urbain en Argentine et en Italie. Elle vit en Suisse depuis 2013. A l’EPFZ, dernièrement comme post-doctorante, elle s’est penchée sur l’influence du changement climatique sur les villes de demain. En 2018, deux magazines économiques l’ont désignée dans leur classement des personnalités les plus influentes: «Forbes», dans son classement «30 under 30» dans le domaine scientifique en Europe, et «Bilanz» dans le «Top 100 de celles et ceux qui font la Suisse du numérique».

Attachez-vous de l’importance à la prévoyance financière?

Estefanía: En ce qui me concerne, j’avais déjà commencé à assurer mes arrières par le passé. Et pour ce qui est de notre entreprise, nous n’avons pris aucun risque sur le plan financier, nous étions bien préparées grâce à un travail préalable solide. Ainsi, nous avons testé les perspectives de succès de notre idée dans le cadre d’un projet pilote. Et nous avons commencé à travailler dessus en marge du poste que nous occupions. 

Laura: Je suis la reine des économies! Je suis très économe; j’ai toujours essayé de vivre de manière relativement prudente et j’ai toujours veillé à garder un matelas de sécurité. Cela me permet de prendre des décisions plus libres et de vivre de manière plus indépendante, en me laissant guider par mes propres choix. Concernant notre entreprise, nous gardons bien entendu un œil attentif sur les chiffres. Nous aimons toutes deux aller de l’avant et agir vite, mais en ayant une solide base financière.

laura_fb_1200x1200

Laura Seifert
Née en 1989, Laura Seifert, gestionnaire d'entreprise, a grandi aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse. Après des études à Hambourg, Londres, New York, Paris et Berlin, elle a obtenu un diplôme de finance d’entreprise à l’université de Saint-Gall. Elle a ensuite travaillé dans le secteur financier, dernièrement dans la branche Investment Banking de JP Morgan Chase & Co.

Comment votre entourage a-t-il réagi à l’annonce de votre décision de créer votre entreprise?

Laura: Les réactions ont pratiquement toutes été positives lorsque j’ai annoncé que j’avais démissionné. Beaucoup ont remarqué que j’avais un tempérament de cheffe d'entreprise. De plus, mon métier a impliqué beaucoup de sacrifices sur ma vie personnelle et sociale. C’était donc un peu un soulagement. Et, surtout chez les personnes de ma génération, on pense différemment aujourd’hui. Pour notre génération, la réalisation de soi, les expériences et l’apprentissage sont plus importants que l’argent.

Estefanía: Mon entourage m’a énormément soutenu et celles et ceux qui me connaissent n’ont pas été vraiment surpris (elle sourit). Mon métier de scientifique était axé sur des recherches et des résultats à long terme. Or, je voulais faire quelque chose qui produise des effets immédiatement.

Comment définissez-vous le succès?

Estefanía: Pour moi, le succès consiste à créer quelque chose de positif. Pas seulement pour soi, mais aussi pour les autres. Tout le monde peut y parvenir dans tout ce qu’il accomplit, pourvu que cela ait du sens.

Swiss Life Asset Managers

Une tendance: le coworking

Swiss Life Asset Managers détient le plus grand portefeuille immobilier privé de Suisse et est notamment propriétaire de l’immeuble situé Bahnhofstrasse 62 à Zurich, qui abrite le siège de l’entreprise de Laura Seifert et Estefanía Tapias. Swiss Life AM observe constamment les tendances et les évolutions sur le marché des surfaces de bureaux et prévoit une croissance continue pour le secteur du coworking.

Das könnte Sie auch interessieren

Menschen

Laura und Estefanía: Die Macherinnen

Lire plus

Menschen

Mademoiselle Triathlon

Lire plus

Menschen

Der Klang einer erfolgreichen Musikkarriere

Lire plus