La confiance financière des Suisses diminue avec l’âge

23.04.2018

Quel est le degré de confiance des Suissesses et des Suisses en leur situation financière? Une étude représentative de Swiss Life présentée aujourd’hui apporte des réponses à cette question, en prenant pour exemple les six profils financiers de Suisse.

Maîtriser le cours de sa vie et la façonner en toute liberté de choix: voilà comment une grande majorité des Suissesses et des Suisses définissent une bonne qualité de vie. Vivre en toute liberté de choix dépend essentiellement des moyens financiers disponibles. Dans ce contexte, Swiss Life a voulu savoir avec quel degré de confiance les gens évaluent leur avenir financier personnel, mais aussi leur passé et leur présent. Il en est ressorti six profils financiers, qui ont tous une vision très différente de leur propre situation financière.

Entre ascension et déclin: six profils financiers en Suisse

Fait réjouissant, la Suisse est un pays de personnes «en pleine ascension», du moins en ce qui concerne la confiance financière: avec 25 pour cent, le profil financier «en pleine ascension» est le plus fréquent. Il affiche un optimiste prononcé pour l’avenir, épargne et planifie. Ce profil jette certes un regard rétrospectif plutôt mitigé sur sa propre situation financière passée, mais son évaluation est très positive en ce qui concerne l’avenir. Plus de deux tiers des personnes «en pleine ascension» pensent que leur niveau de vie augmentera nettement d’ici dix ans (moyenne suisse: 37 pour cent). A l’autre extrémité de l’échelle de confiance se trouve le profil «sur le déclin», qui représente 12 pour cent de la population suisse. Dans ce profil, 76 pour cent pensent que leur niveau de vie se dégradera nettement ces dix prochaines années (moyenne suisse: 27 pour cent).

De grandes différences entre les profils financiers

Une comparaison des six profils financiers de Suisse selon des critères tels que l’âge, la région ou la formation fait apparaître de grandes différences. De manière générale: plus les personnes interrogées sont âgées, plus elles se considèrent comme étant «sur le déclin». Au-delà de 60 ans, le nombre de personnes «sur le déclin» augmente considérablement. Si 43 pour cent des 18 à 29 ans s’estiment «en pleine ascension», la proportion ne s’élève plus qu’à 8 pour cent chez les plus de 60 ans. On constate en outre une forte polarisation parmi les plus âgés: un petit tiers des plus de 60 ans se situent dans le profil «sur le déclin», tandis qu’un tiers de cette catégorie d’âge est optimiste en ce qui concerne l’évolution de ses finances. 

De nombreux Tessinois se disent financièrement «dans le creux de la vague» – et s’attendent à une vie plus longue

En comparaison régionale aussi, l’étude fournit des résultats surprenants. Alors qu’une proportion particulièrement élevée de Tessinois se sentent financièrement dépendants et que les Romands, plus que les autres Suisses, ont un sentiment d’impuissance, les Alémaniques se réjouissent le plus de prendre leur retraite. Le profil «dans le creux de la vague», qui estime se trouver actuellement à son point financier le plus bas, est le plus fréquent au Tessin, avec une part de 25 pour cent (Suisse alémanique: 18 pour cent, Suisse romande: 22 pour cent). Par contraste, près d’un Romand sur trois pense n’avoir que peu d’influence sur sa vie et son avenir (Suisse alémanique: un sur cinq, Tessin: près d’un sur quatre). Les Tessinois se montrent en revanche positifs au sujet de leur espérance de vie: ils l’estiment à 83,7 ans, ce qui fait d’eux les Suisses pensant vivre le plus longtemps (Alémaniques: 81,9 ans, Romands: 79,8 ans). Mais en ce qui concerne la préparation de sa propre vieillesse, l’image est différente: un Alémanique sur cinq s’en réjouit, contre moins d’un Romand et d’un Tessinois sur dix.

Plus d’informations sur l’étude et document à télécharger: www.swisslife.ch/fr/profils-financiers


 

 


 

A propos de l’étude

ValueQuest a interrogé en 2017, sur mandat de Swiss Life, 1229 personnes de toute la Suisse, âgées de 18 à 75 ans, au moyen d’un questionnaire structuré en ligne. Les participantes et participants sont représentatifs de la population suisse en ce qui concerne l’âge et le sexe.

Informations

Media Relations

Téléphone +41 43 284 77 77

media.relations@swisslife.ch

www.swisslife.ch

Suivez-nous sur Twitter

@swisslife_ch

Informations complémentaires

Vous trouverez tous les communiqués de presse à l'adresse swisslife.ch/communiques

Swiss Life

Le groupe Swiss Life est l'un des leaders européens en termes de solutions complètes en prévoyance globale et en finances. Sur ses marchés clés, la Suisse, la France et l’Allemagne, Swiss Life propose aux particuliers et aux entreprises un conseil personnalisé et complet de même qu’un large choix de produits de sa conception et de produits de ses partenaires via des agents appartenant à son réseau ou des partenaires de distribution tels que des courtiers et des banques.

Les conseillers Swiss Life Select, Tecis, Horbach, Proventus et Chase de Vere choisissent les produits du marché adaptés à leurs clients selon l'approche « Best Select ». Swiss Life Asset Managers propose des solutions de placement et de gestion d’actifs aux investisseurs privés et institutionnels. Swiss Life offre également des solutions de prévoyance en faveur du personnel aux multinationales, et des produits de prévoyance structurés aux particuliers fortunés.

Swiss Life Holding SA, domiciliée à Zurich, trouve son origine dans la Caisse de Rentes Suisse (Schweizerische Rentenanstalt), fondée en 1857. L'action de Swiss Life Holding SA est cotée à la bourse suisse SIX Swiss Exchange (SLHN). Le groupe Swiss Life détient également les filiales Livit, Corpus Sireo et Mayfair Capital. Il emploie environ 8000 collaborateurs et environ 5000 conseillers financiers licenciés.

×