Vous souhaitez profiter pleinement de votre retraite et de préférence chez vous, en toute liberté de choix? Pour de nombreux Suisses, c’est l’image même d’une retraite idéale. Les conseils ci-dessous s’adressent à tous ceux qui souhaitent concrétiser ce projet et profiter pleinement de leur retraite dans leur propre logement.

Conseil no 1: vérifier que la construction est adaptée aux personnes âgées

La hanche fait mal, les genoux grincent et la vue se dégrade peu à peu. La vieillesse va souvent de pair avec toute sorte de maux et de déficiences physiques. Par conséquent, pensez à évaluer votre logement selon les aspects suivants:

  • Accessibilité
    A quel étage se situe le logement? Y a-t-il un ascenseur ou seulement des escaliers?
  • Entretien
    Quelle est la taille de l’espace de vie et du jardin? Quelle charge de travail est nécessaire pour entretenir ces espaces?
  • Commodités
    Y a-t-il des commerces à proximité? Qu’en est-il des soins médicaux?
  • Connexion
    Le lieu de résidence est-il bien desservi par les transports publics? Y a-t-il des services de soutien ou des associations à proximité?

Conseil no 2: évaluer la capacité financière

Avant d’octroyer une hypothèque, l’institut financier évalue la capacité financière. Même si les taux d’intérêt effectifs sont actuellement beaucoup plus bas, l’institut financier se base sur un taux d’intérêt calculatoire de 5%. Si l’on s’en tient à la règle habituelle, les frais courants, c’est-à-dire les charges, l’entretien, les intérêts et l’amortissement, ne doivent pas dépasser un tiers des revenus.

Les instituts financiers vous contacteront quelques années avant votre retraite pour examiner avec vous votre capacité à supporter l’hypothèque. Celle-ci sera-t-elle encore garantie après la retraite? Car après tout, il est fort probable que votre revenu soit nettement plus faible que durant la vie active.

Prenez les décisions à temps afin de pouvoir garantir le financement de votre logement à la retraite, sans qu’il ne devienne un fardeau.

Conseil no 3: planifier les amortissements

Jusqu’à quel montant devez-vous rembourser votre dette hypothécaire? Un amortissement vous permet de réduire vos coûts de logement actuels et futurs. Inversement, la charge fiscale est plus élevée parce que les taux d’intérêt hypothécaires pouvant être déduits sont moins importants. Et le capital est bloqué dans le bâtiment.

Contactez votre bailleur de fonds à temps: quelles sont ses attentes en ce qui concerne le remboursement de l’hypothèque après la retraite?

De manière générale, si vous ne pouvez pas placer votre capital à un meilleur taux d’intérêt que le taux hypothécaire en vigueur, l’amortissement est intéressant.

Conseil no 4: ajuster les besoins et le budget

Etablissez un budget pour la période après la retraite. Comment souhaitez-vous vivre plus tard? Combien coûteront les nouveaux passe-temps auxquels vous consacrerez votre temps libre nouvellement acquis? Envisagez-vous de déménager dans un nouveau logement? Les frais d’impôts, d’assurance maladie et de santé doivent également être inclus. En règle générale, les dépenses peuvent être divisées en trois catégories:

  • dépenses fixes
  • dépenses variables
  • réserves pour investissements

Votre revenu provient de vos rentes, de versements en capital et d’autres sources. Notre guide consacré à la «Planification financière pour la retraite» vous fournit des conseils pratiques en la matière.

Calculateur de budget

Planifier son budget n’est pas aussi compliqué qu’il y paraît. Le calculateur de budget de Swiss Life vous aide à déterminer votre potentiel d’épargne et à garder une vue d’ensemble de vos finances, même après la retraite.

Conseil no 5: se constituer une prévoyance raisonnable

En planifiant à temps, vous éviterez les difficultés financières et serez sûr(e) de pouvoir rester dans votre propre logement. Une cotisation dans le pilier 3a apporte p. ex. deux fois plus d’avantages:

  1. un avantage fiscal immédiat pour le reste de votre vie active
  2. une épargne qui pourra être utilisée plus tard pour financer l’achat de votre logement

Les versements additionnels facultatifs dans la caisse de pensions sont un autre moyen de se constituer un bas de laine suffisant pour profiter pleinement de sa retraite. Il est conseillé de rembourser avant le départ à la retraite tout versement anticipé issu de la caisse de pensions qui aurait pu servir à financer un logement en propriété.

Sources: Adobe Stock

La retraite en toute liberté de choix

Les dernières années avant la retraite passent souvent plus vite qu’on ne le pense. L’idéal est de commencer à planifier son budget le plus tôt possible. Prenez les devants dès maintenant afin de maintenir votre niveau de vie à la retraite. Pour un avenir heureux, en toute liberté de choix.

Autres articles interessantes

Guide

Planification financière pour la retraite: Que pourrai-je encore me permettre après ma vie active?

Lire plus

Guide

Rente ou capital: huit conseils pour faciliter la décision

Lire plus

Guide

Retraite anticipée – Puis-je conserver mon niveau de vie?

Lire plus