Soudain, un sourire vaut tout l’or du monde. Le quotidien se voit complètement bouleversé. Les cœurs battent plus fort. Malgré tout ce bonheur, il ne faut pas oublier de prévoir une couverture suffisante pour vos enfants. Nous vous indiquons quelles assurances sont nécessaires à votre bébé, afin de lui offrir le plus tôt possible les fondements d’une vie en toute liberté de choix.

Si toutes les assurances suivantes ne sont pas obligatoires, elles sont toutefois judicieuses. Nous vous donnons un aperçu des possibilités en matière de caisse maladie pour vos enfants et vous expliquons pourquoi les familles devraient examiner de plus près les assurances vie, ménage et responsabilité civile privée.

Assurance maladie pour bébés (obligatoire)

Même les plus petits ont besoin d’une caisse maladie obligatoire (assurance de base). En effet, des examens préventifs et des vaccins couverts par l’assurance de base sont prévus très tôt.

Ce à quoi il faut veiller: Il n’est pas obligatoire d’inscrire un bébé auprès du prestataire d’assurance de sa mère. Vous pouvez choisir librement la caisse-maladie qui convient le mieux à votre enfant. Vous disposez de trois mois au maximum après la naissance pour conclure une assurance maladie pour votre bébé. Si vous ne respectez pas ce délai, vous devrez prendre en charge vous-même tous les frais encourus jusqu’à l’inscription.

Assurances complémentaires de caisses maladie pour bébés

Tout comme les adultes, les bébés bénéficient d’une couverture d’assurance supplémentaire grâce à des assurances complémentaires. Mais l’admission peut aussi leur être refusée. Contrairement à l’assurance de base, les assurances complémentaires peuvent être refusées par les caisses-maladie. Par exemple, si votre bébé souffre d’une maladie depuis sa naissance, l’admission pourrait se révéler impossible. En revanche, si votre bébé a été déclaré à la caisse-maladie avant sa naissance, celle-ci doit accorder la couverture d’assurance, et ce sans examen de l’état de santé.

Ce à quoi il faut veiller: Avant même la naissance de votre bébé, renseignez-vous sur les assurances complémentaires qui sont importantes pour vous et pour lui. Concluez-les avant sa naissance afin d’éviter tout problème lors de l’admission dans l’assurance.

Couverture contre l’invalidité

On ne souhaite que le meilleur pour ses enfants. Et en priorité la santé. Malheureusement, les enfants peuvent aussi tomber gravement malades ou être victimes d’accidents. Chez les enfants et les adolescents, la cause de l’invalidité est souvent une infirmité congénitale, c’est-à-dire des problèmes de santé qui existaient déjà à la naissance.

Vous pouvez garantir à votre enfant un capital invalidité par le biais d’une assurance complémentaire de la caisse maladie, mais aussi sous la forme d’une police de risque auprès d’un assureur. Cela permet à vous et à votre enfant de bénéficier d’un soutien financier, par exemple pour la transformation d’un logement, qui n’est pas prise en charge par l’AI (assurance-invalidité).

Vous pouvez également conclure une police d’incapacité de gain. Celles-ci donnent lieu au versement d’une rente pour le cas où votre fils ou votre fille perdrait complètement ou partiellement sa capacité de gain.

Ce à quoi il faut veiller: Si vous optez pour une assurance de risque pour votre enfant, assurez-vous que l’accident est couvert, mais aussi la maladie, un risque bien plus fréquent.

A quoi devriez-vous penser, en tant que famille:

Conclure une assurance vie

Une assurance vie convient en particulier aux familles avec enfants qui souhaitent être couvertes en cas de maladie ou de décès. Souscrire une assurance vie, c’est s’assurer que les frais fixes comme les intérêts hypothécaires, le loyer et l’entretien de la famille seront couverts. Pour les familles monoparentales également, il est judicieux de garantir une sécurité financière pour l’avenir, grâce à un plan de prévoyance détaillé.

Si vous désignez votre enfant comme bénéficiaire de l’assurance vie, il recevra par exemple le capital épargne à sa majorité. L’avantage par rapport au compte bancaire: grâce à l’exonération des primes, ces dernières continueront d’être versées si vous perdez votre capacité de gain. En cas de décès également, votre enfant reçoit un versement en capital. Si le compte d’épargne ou le plan d’épargne lié à des fonds est laissé au nom de votre enfant, celui-ci peut en disposer de manière indépendante à partir de l’âge de 18 ans. La somme d’une police d’assurance est versée à la date fixée contractuellement.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans notre passionnant article de blog «L’assurance vie: quand est-elle judicieuse?».

Adapter l’assurance ménage

L’assurance ménage couvre les dommages causés au ménage si ceux-ci résultent d’un incendie, d’un dégât des eaux ou d’un vol par effraction. Certes, l’assurance ménage n’est pas obligatoire en Suisse, mais nous vous la recommandons grandement. Avant la naissance de votre bébé, vous devez faire beaucoup de nouvelles acquisitions coûteuses, comme des meubles pour la chambre d’enfant, des poussettes ou des vêtements. Nous ne le souhaitons à personne, mais si vous êtes surpris par un incendie, un dégât des eaux ou un cambriolage sans couverture d’assurance, cela peut vous revenir cher.

Ce à quoi il faut veiller: Si vous et votre partenaire possédez déjà une assurance ménage, vous devez impérativement adapter la somme d’assurance. En effet, la valeur a augmenté en raison des nouvelles acquisitions pour votre enfant. Si la somme assurée est inférieure à la valeur effective du ménage, il y a sous-assurance. Cela a des conséquences désagréables pour le preneur d’assurance en cas de sinistre: En règle générale, la prestation est réduite à hauteur de la sous-assurance.

Conclure une assurance responsabilité civile privée

Il peut arriver une mésaventure à votre enfant pendant une excursion. L’assurance responsabilité civile privée intervient lorsque vous ou votre bébé causez des dommages à des objets de tiers.

Ce à quoi il faut veiller: L’assurance responsabilité civile n’est pas obligatoire en Suisse. Elle est toutefois très recommandée, tout comme l’assurance ménage. Pourquoi? Car vous êtes responsable des dommages que vous causez à quelqu'un, même involontairement.

Sources: Unsplash, Isaac Quesada

Calculateur de temps partiel

Vous souhaitez profiter pleinement de vos enfants et réduire votre taux d’occupation? Découvrez rapidement et facilement les conséquences sur votre budget et la garde de vos enfants.

Autres articles interessantes

Guide

Combien coûte un enfant? Les répercussions d’une naissance sur le budget familial

Lire plus

Guide

Le travail à temps partiel creuse des lacunes de prévoyance?

Lire plus

Guide

Achat ou location: une simple histoire de goût?

Lire plus