Tony et Bettina vivent en toute liberté de choix dans une propriété vieille de 470 ans, au bord du lac de Zurich. Cela semble plus luxueux que ça ne l’est en réalité, expliquent-ils, il y a beaucoup de rénovations à faire. Nous avons rendu visite à Bettina et Tony dans leur maison chargée d’histoire.

Wohntraum_Nueschelers_3

«Nous nous estimons très chanceux. Nous avons tout ce que nous souhaitions avoir», déclare Tony, souriant et satisfait. Sa femme Bettina, assise à côté de lui, acquiesce. 

La maison


Le couple nous parle du logement qu’il occupe depuis 28 ans: une vieille maison située à Erlenbach, à proximité directe du lac. «C’est pourquoi beaucoup pensent que nous vivons coupés du monde, voire dans le luxe», explique Bettina. Cependant, la maison est située au cœur du vieux village, entourée de commerces et de vie. «Nous suivons presque tout ce qui se passe à Erlenbach», raconte Tony. La place communale toute proche, désormais interdite aux voitures, accueille les événements les plus divers - de la kermesse au cinéma en plein air en passant par la fête du 1er août.

Quand Tony et Bettina se sont installés à Erlenbach au milieu des années 1990, ils connaissaient déjà bien le village: les parents de Tony y avaient déjà vécu, tout comme lui-même – d’abord en colocation, puis pendant un certain temps avec sa propre famille.

La famille a ensuite déménagé à Zurich pour quatre ans, avant de retourner dans la commune du lac, après la naissance des jumelles. Un jour, d’anciens voisins ont indiqué aux Tony et Bettina qu’une maison était en vente au centre du village. «C’était une ruine totale», se rappelle Tony. La proximité immédiate d’un restaurant, qui a entretemps fermé, avait également découragé de nombreux acheteurs potentiels. Le prix d’achat était réaliste.

Wohntraum_Nueschelers_6
Wohntraum_Nueschelers_6a
Wohntraum_Nueschelers_4
Wohntraum_Nueschelers_13

Bettina et Tony ont vu le potentiel de cette maison vieille de 470 ans. Le couple a planifié les rénovations avec un architecte. «Nous avons procédé pas à pas», se souvient Tony. A certains endroits, la maison s’est révélée être dans un pire état que ce qu’ils ne l’avaient pensé à l’origine. «Nous voulions conserver davantage de l’ancien, mais cela n’était tout simplement pas possible», explique Tony. 

Wohntraum_Noeschelers_Zitat
Mais ce qui nous tenait le plus à cœur, nous avons été en mesure de le sauver.

Finalement, les travaux se sont bien passés, y compris sur le plan financier. Bettina souligne: «La maison n’est pas luxueuse, mais elle a du charme.» C’est aussi le cas de l’ameublement, composé en grande partie d’anciens meubles. «Nous ne voulions pas d’un antre du design», explique-t-elle. 

Tony et Bettina connaissent bien l’histoire de leur maison: à l’origine, elle était reliée au restaurant voisin, situé directement au bord du lac. Autrefois, le mur du jardin longeait directement l’eau. Avant d’être transformé en restaurant, le bâtiment abritait des biens entreposés en vue d’être expédiés. Pendant un temps, il a fait office de poissonnerie, de bureau de poste et de poste de police avec prison. 

«Il n’y a pas une seule fonction que cette maison n’ait eue», résume Bettina en décrivant le tumultueux passé de sa maison. 

Aujourd’hui, le calme règne dans la maison. Entretemps, leurs trois filles ont quitté les lieux. Un ami vit dans un appartement intégré. «Nos invités nous disent souvent qu’ils ont l’impression ici d’être en vacances», explique Tony. Et de fait, la cour intérieure verdoyante rappelle l’Italie, le bruit du lac de Zurich, la mer. «Depuis presque toutes les chambres, on voit l’eau», explique Bettina. Cette profondeur vous fait respirer.

Wohntraum_Nueschelers_10
Wohntraum_Nueschelers_17

Calculateur de rêve immobilier

Notre calculateur gratuit vous montre en quelques clics si vous pouvez vous offrir le bien immobilier de vos rêves. Combien de temps devez-vous encore économiser? L’achat est-il déjà possible? Faites le calcul.

«Avec plus de 250 m2, la maison est devenue trop grande pour nous», explique Tony. Ils ont l’idée actuellement de la diviser en deux appartements, comme elle a été conçue à l’origine. «Les jumelles emménagent alors avec leur famille», explique Bettina.

La condition pour changer de domicile était que la maison reste dans la famille. Tony et elle emménagent dans un nouveau bâtiment qu’ils construisent avec des amis à Erlenbach. Là aussi, ils peuvent vivre en toute liberté de choix, à seulement dix minutes à pied de leur logement actuel. Le changement crée néanmoins des sentiments contradictoires, reconnaît Tony. «La planification du nouveau bâtiment et les discussions au sein de la famille ont été un long processus.» Bettina et Tony profitent maintenant encore plus de la maison, et notamment de la proximité du lac, avant d’entamer un prochain chapitre de leur vie résidentielle à l’automne.

La liberté de choix, c’est avoir un logement à mon image.

Dans nos histoires de rêves immobiliers, nous présentons, avec notre partenaire hellozurich, des personnes intéressantes dans le logement qu’elles ont choisi en toute liberté de choix. 

Texte: Eva Hediger, photos: Jasmin Frei.

Vous rêvez de devenir propriétaire?

Nous vous aidons à planifier le financement et nous réjouissons de vous présenter les possibilités qui s’offrent à vous pour réaliser votre rêve immobilier. Convenez dès maintenant d’un entretien sans engagement avec un conseiller ou une conseillère de Swiss Life.





Autres articles interessantes

Guide

Test «type de logement»

Lire plus

Personnes

Home Story Janine Klingenstein: le grand rêve d’une petite maison

Lire plus

Guide

Amortissement d’une hypothèque: les principales questions et leurs réponses

Lire plus