Il n’est rien de plus motivant que de réaliser ses rêves au quotidien. Trois personnalités et leur stratégie à succès.

A première vue, leurs parcours sont très différents. A 39 ans, Christine Richartz concilie un poste de direction à temps partiel et sa vie de maman. Au milieu de sa carrière, Claudia Dahinden, employée RH, ajoute une corde à son arc en tant que coach en Life Design. Quant à Stefan Gkiouzelis, 27 ans, il combine formation, emploi et création de start-up. Tous trois ont un point commun: ils ne remettent pas leurs rêves au lendemain, mais ils les intègrent à leur quotidien. 

Structurer activement sa vie professionnelle
Christine Richartz, Claudia Dahinden et Stefan Gkiouzelis sont dans une phase de vie différente et leur quotidien ne se ressemble en rien, mais une chose ressort clairement: ils structurent activement leur vie professionnelle et incarnent leur propre modèle de vie, et ce avec un grand enthousiasme.

Ils concilient ainsi leurs différents besoins privés et professionnels et les impératifs d’entreprise de Swiss Life, comme ils l’expliquent dans leurs entretiens (voir encadré).

C’est une tâche parfois exigeante, mais elle en vaut la peine, car réaliser ses rêves rend heureux. La motivation provient également du chemin qui mène à la réalisation de son objectif, même s’il est parfois semé d’embûches. Les hauts comme les bas en font partie intégrante, cela étant, quelques astuces permettent d’aller très loin: 

  • A chaque étape, une victoire
    Il est plus facile de réaliser un grand rêve en l’abordant par petites étapes, elles sont plus réalistes et jettent les bases de l’accomplissement final. En effet, chaque étape franchie est une petite victoire qui motive à s’attaquer à la suivante. Stefan Gkiouzelis brille dans cet exercice: chaque semaine, il planifie le temps qu’il peut consacrer à réaliser son rêve.
  • Des émotions positives
    La volonté seule ne suffit pas à réaliser ses rêves. Les émotions positives sont plus importantes, et ce, indépendamment de l’âge ou du sexe. Le principal est d’entretenir son rêve pour ne pas qu’il passe à la trappe. Si l’on sent soudainement que l’on perd courage, on peut se rappeler la sensation que procure la réalisation du rêve. Claudia Dahinden le confirme: quand elle laisse de côté ses rêves, elle pense au puissant sentiment de bonheur ressenti en réalisant un rêve qu’elle caressait depuis longtemps. Dans ces moments-là, cela lui donne la confiance pour tenir.
  • Parler de ses rêves
    Les rêves d’une vie concernent toujours la vie privée comme professionnelle. Il est judicieux d’évoquer ses projets personnels avec des personnes de confiance et d’associer dès le départ la sphère privée et professionnelle. Cette méthode est utile et offre un regain de motivation pour réaliser effectivement son rêve. Pour Christine Richartz, mère et responsable de service, coordonner suffisamment tôt ses projets dans la sphère privée et professionnelle a été une étape clé. Elle travaille en Mobile Office une demi-journée, ensuite c’est le papa qui prend le relais. Ils font également appel à des baby-sitters et aux grands-parents, afin d’avoir une soirée, voire un week-end, à deux.

Patience et endurance ont été les clés de la réussite durable de ces stratégies, mais tout le monde n’est pas doté de ces qualités. Pour vous aider, voici quatre astuces venues de la psychologie comportementale. Elles associent le cerveau, le cœur et des méthodes scientifiquement prouvées.

Expériences personnelles
Quel message le trio a-t-il pour toutes les personnes qui souhaitent aussi réaliser leurs rêves? Dans son parcours pour devenir responsable de service et maman, Christine Richartz a connu des expériences très positives grâce à trois points: «Communiquer sur ce que l’on veut et peut faire permet d’avancer. Les idées peuvent être mises en œuvre quand elles sont bien justifiées.» Entretenir activement son réseau est un autre point qui s’avère très utile.

Notre experte RH Claudia Dahinden a été fortement marquée par l’expérience de ne pas remettre son rêve à plus tard et de le réaliser. «Quand on a une image claire de son rêve, qu’on le ressent au fond de soi, des instants magiques peuvent se produire», raconte-t-elle. Même les petites choses comptent. «Parfois, ce sont les petits rêves qui rendent heureux et qui donnent de l’énergie». Stefan Gkiouzelis, créateur de start-up, a une conception similaire des choses: «Il ne faut pas se laisser influencer par l’énergie négative des autres.» Et de conclure: «Cela vaut toujours la peine d’essayer!»

 
Réaliser ses rêves

Dans notre série, trois collaborateurs de Swiss Life racontent comment ils ont structuré activement leur vie professionnelle et réalisé leurs rêves.

Guide

«Je dois fixer mes priorités avec une extrême rigueur»

Lire plus

Personnes

«Nous mettons les gens en relation - où qu’ils soient et quel que soit le moment»

Lire plus

Personnes

«Je pourrais danser de joie!»

Lire plus
traeumeverwirklichen_test1_8x8
Communiquer sur ce que l’on veut et peut faire permet d’avancer.
traeumeverwirklichen_test3_8x8
Il ne faut pas se laisser influencer par l’énergie négative des autres.
traeumeverwirklichen_test2_8x8
Parfois, ce sont les petits rêves qui rendent heureux et qui donnent de l’énergie.

Swiss Life

Swiss Life s’engage également en tant qu’employeur pour «une vie plus longue en toute liberté de choix». Les collaborateurs sont encouragés, dans toutes les phases de leur vie professionnelle, à saisir les défis actuels comme des opportunités. C’est pourquoi Swiss Life a lancé l’initiative «Structurer activement sa vie professionnelle» et développé des modèles flexibles de travail et de développement qui permettent aux collaborateurs de réaliser leurs rêves. Dans ce cadre, l’objectif est de concilier les exigences personnelles et professionnelles. Le fonctionnement concret de cette initiative est illustré par notre série d’entretiens menés avec des collaborateurs de Swiss Life ayant suivi ou suivant leur rêve.

Autres articles interessants

Guide

Comment les récompenses nous aident à réaliser nos rêves

Lire plus

Connaissances

Le temps partiel a le vent en poupe auprès des familles

Lire plus

Roman Stein, CFO Swiss Life: «Parfois, je dois appuyer sur le frein.»

Lire plus