L’impact des enfants sur le budget familial

Les enfants sont certes une grande richesse, mais ils représentent aussi un certain coût. Devoir subvenir aux besoins de sa famille et donc assumer des coûts supplémentaires ne doit pas faire perdre de vue la vision financière d’ensemble ni le potentiel d’épargne. En pareille situation, un budget familial détaillé est tout indiqué.

Etablir un budget à long terme permet d’éviter les mauvaises surprises

Les enfants peuvent constituer un défi financier notamment pour les jeunes familles aux revenus limités. C’est pourquoi il vaut la peine de bien garder le budget familial en tête et de comparer les revenus et les dépenses. On constate ainsi rapidement où se situent les frais supplémentaires. Jusqu’à ses vingt ans, un enfant coûte en moyenne 200 000 francs. Cette somme inclut uniquement les coûts directs pour l’habillement, l’alimentation, les soins corporels, les loisirs et l’argent de poche. Les dépenses supplémentaires que constituent, par exemple, un appareil dentaire, une activité ou un téléphone portable, ne sont pas comprises. Bien planifier son budget permet d’avoir un meilleur contrôle sur ses finances et d’exploiter au maximum le potentiel d’épargne.

Un bébé demande beaucoup et tendresse, mais plus encore...

Selon Budget-conseil Suisse, un nouveau-né représente 300 à 400 francs de dépenses supplémentaires par mois. Cet argent est consacré aux couches et à l’alimentation, à la caisse maladie et à des dépenses accrues en lessive ou pour d’autres frais annexes. De plus, les revenus baissent si les parents travaillent moins. Une place en crèche représente un coût supplémentaire.

original

Bien qu’il y ait de nombreuses valeurs moyennes relatives aux dépenses d’une famille, chaque budget familial est individuel. Nous vous recommandons d’utiliser notre calculateur en ligne pour connaître précisément les dépenses qui vous attendent quand vous aurez des enfants.

A mesure que l’enfant grandit, les dépenses augmentent

Par nature, un enfant est entreprenant, et en grandissant, ses exigences en matière d’activités de loisir vont également croissant. Une excursion au zoo, une séance de cinéma ou un week-end à la montagne ont un coût, malgré les nombreuses réductions. Les vacances deviennent également plus chères. Au lieu des réservations de dernière minute faites en couple, on réserve désormais en avance car il faut compter avec les vacances scolaires. Partir hors saison à moindres frais appartient au passé. A cela viennent s’ajouter les voyages scolaires, les activités et l’argent de poche. 

Et si les enfants veulent faire des études, le budget à prévoir augmente encore. La charge financière est un peu moins lourde pour les parents dont l’enfant est en apprentissage professionnel car ce dernier touche un salaire d’apprenti. 

Pour un enfant entre 7 et 12 ans, un budget mensuel de 500 à 560 francs est nécessaire pour les vêtements, les chaussures, l’alimentation et les loisirs. La période entre 13 et 18 ans est la plus coûteuse: selon l’horizon de formation choisi, il faut tabler sur 650 à 800 francs par mois. 

Chaque enfant supplémentaire représente une charge financière additionnelle. Toutefois, par rapport au premier enfant, les dépenses diminuent. C’est ce qu’indique l’étude «Le coût des enfants en Suisse», publiée par l’Office fédéral de la statistique. En moyenne, le premier enfant coûte 810 francs par mois, deux enfants 1 310 francs et trois près de 1 590 francs.

Dépenses moyennes: un budget-type

Quel est le budget mensuel d’une famille de trois personnes dont le revenu net est de 6 000 francs? Budget-conseil Suisse l’a calculé: environ un quart, soit 1 500 francs, est consacré au loyer. Autres postes de dépenses fixes: les impôts (570 francs), la caisse maladie (810 francs), les assurances (30 francs) et les frais annexes (130 francs). A cela s’ajoutent les dépenses pour la mobilité et Internet. Ces postes représentent environ 3 300 francs. Sur les 2 700 francs restants, environ 1 150 francs sont consacrés à l’alimentation, aux soins corporels et aux taxes sur les déchets. Les vêtements, les chaussures et l’argent de poche viennent ponctionner 450 francs supplémentaires. Sans oublier les réserves: 420 francs pour les franchises, le dentiste, les médicaments et l’opticien, l’école, les cadeaux, les petits achats ou les réparations. A la fin du mois, cette famille de trois personnes dispose donc d’environ 600 francs. Cette somme doit suffire pour couvrir tout le reste: les vacances, la garde des enfants, les animaux de compagnie, les vélos, la voiture etc.

Une conseillère ou un conseiller de Swiss Life peut analyser votre situation financière avec vous et vous indiquer des possibilités intéressantes dans le cadre de votre épargne et de votre prévoyance. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui!

loading
×