Calcul de la capacité financière: êtes-vous en mesure de financer votre logement en propriété?

De nombreuses jeunes familles rêvent d’être propriétaire de leur logement, de posséder enfin leur propre bureau, une chambre pour chacun de leurs enfants et un jardin pour pouvoir faire des barbecues. Mais dès qu’elles parcourent les annoncent immobilières, elles se demandent si elles peuvent vraiment financer un logement en propriété.

Visiter un bien immobilier que l’on ne peut pas s’offrir n’est ni pertinent ni motivant. Il est donc préférable de réfléchir à la question du financement en amont. Demandez-vous en premier lieu comment vous vous imaginez la maison de vos rêves et là où elle doit être située. Dès que toutes les questions sont clarifiées, vous pouvez procéder à un calcul sommaire. Vous devriez prévoir un apport personnel de 20%, car en général un bien immobilier ne peut être financé qu’à hauteur de 80% par crédit hypothécaire. 

Votre apport personnel peut par exemple être constitué d’avoirs bancaires, de sommes d’argent provenant de la vente de titres, d’avoirs des 2e et 3e piliers ou d’un avancement d’hoirie. (Vous trouverez de plus amples informations dans notre article «La maison de vos rêves – comment constituer votre apport personnel»). Une fois la question de votre apport personnel clarifiée, il vous faut réfléchir à celle de l’hypothèque et calculer si votre famille peut financer («supporter») les frais liés à votre logement en propriété.

original

Le calculateur d’hypothèques de Swiss Life vous permet de déterminer le montant du crédit que vous pouvez obtenir et financer.

Amortissement et entretien

Lors de l’acquisition d’un bien immobilier, de nombreuses familles sous-estiment les frais courants. Ceux-ci se décomposent en trois catégories: les charges d’intérêts, l’amortissement ainsi que les frais d’entretien et charges annexes.

Vous devez donc prévoir les frais suivants:

  • taux d’intérêt calculatoire de 5% sur l’ensemble de la dette hypothécaire

  • 1% de l’ensemble de la dette hypothécaire pour l’amortissement de la seconde hypothèque

  • 1% du prix d’achat pour les frais d’entretien et charges annexes


En règle générale, ces frais ne doivent pas excéder un tiers des revenus bruts annuels. Les revenus du conjoint ou partenaire et d’autres revenus réguliers font également partie des revenus bruts annuels. Les revenus irréguliers et les bonus ou primes versés ne sont en revanche pas pris en compte ou en partie seulement.

Hypothekenmodelle

Le choix de l’hypothèque est important pour faire de grandes économies: une différence de taux d’intérêts de 0,25% peut en effet déjà vous faire économiser au moins 1000 francs par an. Par conséquent, prenez le temps de faire des recherches et comparez les différents modèles et offres de financement.

  • Hypothèque à taux variable: Solution la plus flexible, mais vous courez toujours le risque d’une augmentation du taux d’intérêts.

  • Hypothèque à taux fixe: Le taux d’intérêts reste fixe durant toute la durée de l’hypothèque (1 à 25 ans). Une résiliation de contrat avant terme n’est cependant pas toujours possible et peut s’avérer très coûteuse.

  • Hypothèque Libor: Solution avantageuse tant que le taux d’intérêts reste faible, mais les hausses de taux d’intérêts sont répercutées très rapidement. Optez pour la plus courte durée possible afin de pouvoir changer de modèle en toute simplicité.

  • Hypothèque combinée: Avec cette solution, vous combinez différentes hypothèques (par exemple hypothèque Libor et hypothèque à taux fixe) et le calcul du risque de taux d’intérêts se fait aisément.

> L'hypothèque idéale en cinq étapes

En raison de la complexité du sujet, nous vous recommandons de vous faire conseiller. Un conseiller de Swiss Life peut analyser avec vous votre situation financière et vous fournir des conseils sur la question du financement de votre logement en propriété. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui!

loading
×