Projets

La fondation soutiend de nombreux projets dans des proportions diverses. Voici une sélection des projets actuels.

Les maladies psychiques comme la dépression, la schizophrénie, les phobies ou les dépendances mettent souvent les personnes concernées au ban de la société. La mission de la Villa Vita est de réinsérer des personnes que la maladie empêche de s'intégrer à la société et au monde du travail. La Villa Vita propose une psychiatrie sociale ambulatoire. Elle accueille des personnes particulièrement défavorisées. Les patients peuvent atteindre un état stable grâce à une médication adéquate qui leur permet d'habiter chez eux, mais sans garantie d'intégration au monde du travail. La Villa Vita est une institution qui soigne des personnes à partir de 40 ans atteintes de maladies psychiques chroniques. Les activités sont variées: atelier d'écriture, peinture, lecture, discussion, cuisine. La vie des patients gagne en qualité de par la nouvelle structure apportée. Le contact social permet en outre de rompre avec l'isolement.

Nombreux sont les jeunes qui n'arrivent pas à se faire une place dans la société. Il leur manque des perspectives, et donc la motivation pour s'intégrer au monde du travail. L'association «Fürzug» veut donner des bases à des jeunes psychiquement instables, légèrement handicapés, en échec scolaire ou issus de l'immigration. Les adolescents dont la vie a mal commencé ont ainsi une chance de prendre un nouveau départ. L'association leur propose du concret dans un contexte créatif qui leur laisse toutefois une certaine marge de manœuvre. Depuis l'été 2014 l'association «Fürzüg» propose des formations dans divers métiers de la céramique. Cette idée est venue du maître céramiste René Fuchs, qui a longtemps dirigé l'atelier de céramique de la Fondation Märtplatz à Rorbas. Tout au long de son parcours professionnel, René Fuchs a pu constater tout le bénéfice retiré par les jeunes d'une formation en céramique et comment ils ont évolué durant leur apprentissage. C'est de là qu'est née l'idée du projet «Fürzüg». Les jeunes doivent suivre un solide apprentissage professionnel. Après la formation de base, ils peuvent se spécialiser dans divers secteurs. Si une formation de base est sanctionnée par une maturité professionnelle, il est possible de suivre le cursus d'une haute école spécialisée en art et en design. Un autre objectif de l'association est de promouvoir la céramique en tant qu'art et patrimoine culturel helvétique.

«Pour que les rêves deviennent réalité» – réunir des enfants et des jeunes avec et sans handicap et initier ainsi des processus de changements sociaux durables: tel est l'objectif des projets de Blinspot, organisation nationale de promotion pour les enfants et les jeunes avec et sans handicap. Blindspot affiche 10 ans d'expérience pratique dans le domaine de l'intégration. Cette expérience et les théories qui en découlent sont présentées et partagées lors de congrès, dans des hautes écoles et des comités spécialisés.
Cooltour est un camp de vacances d'été axé sur l'intégration accueillant quelque 80 enfants et jeunes avec et sans handicap âgés de 10 à 19 ans. Les participants définissent eux-mêmes un programme modulaire attractif, assistent aux cours choisis pendant la journée et passent la nuit ensemble dans un camping à Berne. En l'espace d'une semaine, des amitiés se nouent, des compétences sociales se développent, la capacité d'affirmation et la confiance en soi s'améliorent, et les inhibitions et les préjugés s'effacent. Vous trouverez davantage d'informations aux adresses www.blindspot.ch et www.cooltour.ch.

Simple groupe d’entraide à ses débuts, l’association Visoparents Schweiz est désormais le premier interlocuteur pour les spécialistes et les parents d’enfants atteints d’une déficience visuelle ou d’un polyhandicap. L’association propose des activités innovantes, de haute qualité, avec un impact durable sur le plan personnel, pédagogique et économique. Afin de poursuivre ses objectifs, Visoparents Schweiz travaille en réseau avec d’autres organisations et s’engage activement en faveur d’enfants aveugles ou malvoyants qui, dans de nombreux cas, sont atteints d’handicaps multiples. Afin de leur offrir une qualité de vie élevée, l’association tente de leur accorder un maximum d’autonomie et une intégration adéquate, tout en favorisant l’égalité de leurs droits au sein de la société. Les parents et les proches profitent du réseau de l’association, une plateforme particulièrement propice au partage des différentes expériences vécues. L’association gère la structure d’accueil Imago pour enfants avec ou sans handicap, le centre de conseil de pédagogie spécialisée axé sur l’éducation précoce spécialisée ainsi que l’école de jour pour enfants aveugles, malvoyants et polyhandicapés.

Connu au-delà des frontières du pays, le Festival de Davos offre une plate-forme aux jeunes musiciens talentueux dans le domaine de la musique classique. Créé en 1986 par Michael Haefliger, le Festival transforme durant deux semaines du mois d’août la ville de Davos en un haut lieu de la musique de chambre. L’esprit et la puissance dans l’expression des jeunes artistes attirent les amateurs de musique de toute la Suisse dans la vallée de Landwasser. Les diverses activités proposées telles que les projets «Singen für alle», «Junge Reporter», «Hörgang» tente de resserrer les liens avec les organisations locales. Durant le Festival, Davos se dote d’un propre chœur de chambre qui réunit des chanteurs plus ou moins expérimentés de toutes générations et issus de divers horizons. Le projet «Junge Reporter» offre aux adolescents la possibilité d’écrire pour un journal ou d’annoncer un concert devant une caméra. Quant au projet «Hörgang», il invite les enfants à partir de 6 ans à plonger dans le monde merveilleux des sens dans le cadre de promenades en forêt. Comprendre, goûter, voir, toucher, sentir et surtout entendre – telles sont les activités proposées dans cette chasse au trésor hors du commun et accompagnée de jeunes musiciens et d’artistes avérés.

×