Selon une nouvelle étude de Swiss Life, le désir de vivre au plus près de la nature s’est accru chez les Suisses durant la pandémie de coronavirus. Tous ne souhaitent toutefois pas déménager ou changer de région: près d’un tiers des personnes interrogées sont en effet restées dans la même commune lors de leur dernier déménagement.

  • 37% des sondés se déclarent pleinement satisfaits de leur situation actuelle en matière de logement, notamment lorsqu’ils sont propriétaires. Environ 15% d’entre eux, pour la plupart locataires, ne se disent que modérément, voire pas du tout satisfaits de leur situation en la matière.
  • Pour la majorité des personnes interrogées, une maison individuelle et indépendante est la forme d’habitation idéale.
  • Près de deux tiers des propriétaires constatent une amélioration de leur qualité de vie et se sentent plus libres de leurs choix depuis l’acquisition de leur logement.
  • Pour environ 30% des personnes interrogées, le désir de vivre au vert et de posséder son propre jardin ou sa propre terrasse s’est accru depuis le début de la pandémie.
  • Plus de 60% des locataires envisageant d’acquérir un logement en attendent une nette amélioration de leur qualité de vie. Pourtant, seuls 21% des locataires actuels recherchent activement un logement.
  • Les Suisses et les Suissesses sont très attachés à leur lieu de domicile: la moitié des derniers déménagements ont eu lieu dans un rayon de cinq kilomètres et environ un tiers des personnes interrogées sont même restées dans la même localité lors de leur dernier déménagement.
  • Près de 60% des propriétaires et 25% des locataires habitent depuis déjà dix ans ou plus dans leur logement actuel. Dans l’ensemble, la probabilité de déménager est plutôt faible. Et ce, quelle que soit la longueur du trajet jusqu’au lieu de travail.

La situation en matière de logement est une composante essentielle du bien-être individuel. Elle influe fortement sur le sentiment de liberté de choix au quotidien. Outre des facteurs comme la surface habitable et les coûts effectifs, le calme et la proximité avec la nature jouent un grand rôle pour les Suisses. Suite à la pandémie de coronavirus, le désir d’habiter au vert et de posséder son propre jardin ou sa terrasse s’est accru. Environ 30% des personnes interrogées accordent plus d’importance à ces aspects qu’auparavant.

Les propriétaires sont les plus satisfaits de leur situation en matière de logement
37% des personnes interrogées se disent pleinement satisfaites de leur situation actuelle en matière de logement. Les propriétaires estiment notamment que leur situation actuelle en matière de logement répond parfaitement à leurs exigences et besoins. En comparaison, près de 15% des sondés s’estiment modérément, voire pas du tout satisfaits de leur situation en matière de logement. Parmi toutes les formes d’habitat étudiées, c’est chez les locataires d’appartements et pour les durées d’occupation de deux à trois ans que l’on trouve le plus d’insatisfaits. Les principales raisons citées à cet égard sont l’insuffisance des surfaces habitables, l’absence de jardin ainsi que la pollution sonore et environnementale. Plus de 60% des locataires interrogés qui envisagent d’acquérir un logement dans les cinq prochaines années en espèrent une nette amélioration de leur qualité de vie et une plus grande liberté de choix. Pourtant, seuls 21% des locataires actuels recherchent activement un logement. Les attentes des locataires sont confirmées par les propriétaires interrogés: 65% d’entre eux indiquent que leur qualité de vie s’est nettement améliorée depuis l’acquisition de leur logement, et près de 63% estiment ainsi bénéficier d’une plus grande liberté de choix dans leur logement au quotidien.

Le lieu de vie idéal: variable selon les régions linguistiques
Selon les régions linguistiques, les exigences en termes de lieu de résidence idéal varient: si les Suisses alémaniques veillent particulièrement aux coûts, les Suisses romands accordent davantage d’importance à la taille et à l’aménagement du bien. Au Tessin en revanche, le calme mais aussi la sécurité de l’emplacement jouent un rôle important dans le choix du bien immobilier par rapport aux autres régions du pays. Les exigences en matière de logement diffèrent aussi grandement entre la ville et la campagne: si les Suisses et les Suisses de la campagne apprécient la proximité de la nature et leur jardin, l’accès aux transports publics est primordial pour les citadins.

La Suisse, une nation de pendulaires «sédentaires»?
Les Suisses et les Suissesses sont fortement enracinés dans leur lieu de domicile et déménagent plutôt rarement: près de 60% des propriétaires et 25% des locataires vivent depuis dix ans ou plus dans leur logement actuel. La population suisse ne déménage pas seulement rarement, mais se révèle aussi très peu mobile du point de vue géographique. A peine un tiers des personnes interrogées sont restées dans la même commune lors de leur dernier déménagement, et seules 20% vivaient en dehors de leur canton de domicile avant leur dernier déménagement. La distance de déplacement moyenne en cas de déménagement est de 13 kilomètres, la moitié de tous les déménagements ayant lieu dans un rayon de moins de cinq kilomètres. En outre, la nouvelle étude Swiss Life montre que la durée du trajet jusqu’au lieu de travail n’a aucune influence sur la probabilité de déménagement. Les Suisses et les Suissesses sont donc plus disposés à se déplacer qu’à déménager.

Concernant la méthodologie
En mai 2021, Swiss Life a mené une enquête représentative auprès de la population sur le thème de la maison et de l’habitation en Suisse, en collaboration avec l’institut de sondage Value Quest GmbH dans le cadre d’une enquête en ligne. Au total, plus de 3000 personnes âgées de 18 à 75 ans ont été interrogées dans les trois régions de Suisse. Les résultats sont représentatifs de la population adulte.

Informations

Media Relations
Téléphone +41 43 284 77 77
media.relations@swisslife.ch

www.swisslife.ch

Suivez-nous sur Twitter
@swisslife_ch

Informations complémentaires
Vous trouverez tous les communiqués de presse à l'adresse swisslife.ch/communiques

Swiss Life
Le groupe Swiss Life est l'un des leaders européens en termes de solutions complètes en prévoyance globale et en finances. Sur ses marchés clés, la Suisse, la France et l’Allemagne, Swiss Life propose aux particuliers et aux entreprises un conseil personnalisé et complet de même qu’un large choix de produits de sa conception et de produits de ses partenaires via des agents appartenant à son réseau ou des partenaires de distribution tels que des courtiers et des banques.

Les conseillers Swiss Life Select, Tecis, Horbach, Proventus, Fincentrum et Chase de Vere choisissent les produits du marché adaptés à leurs clients selon l'approche « Best Select ». Swiss Life Asset Managers propose des solutions de placement et de gestion d’actifs aux investisseurs privés et institutionnels. Swiss Life offre également des solutions de prévoyance en faveur du personnel aux multinationales, et des produits de prévoyance structurés aux particuliers fortunés.

Swiss Life Holding SA, domiciliée à Zurich, trouve son origine dans la Caisse de Rentes Suisse (Schweizerische Rentenanstalt), fondée en 1857. L'action de Swiss Life Holding SA est cotée à la bourse suisse SIX Swiss Exchange (SLHN). Le groupe Swiss Life détient également diverses filiales. Il emploie environ 10 000 collaborateurs et dispose d’un réseau de conseillers d’environ 16 900 conseillers.


Film d`entreprise de Swiss Life

Cautionary statement regarding forward-looking information
This publication contains specific forward-looking statements, e.g. statements including terms like “believe”, “assume”, “expect” or similar expressions. Such forward-looking statements, by their nature, are subject to known and unknown risks, uncertainties and other important factors. These may result in a substantial divergence between the actual results, developments and expectations of Swiss Life and those explicitly or implicitly described in these forward-looking statements. Given these uncertainties, the reader is reminded that these statements are merely projections and should not be overvalued. Neither Swiss Life nor its Members of the Board of Directors, executive managers, managers, employees or external advisors nor any other person associated with Swiss Life or with any other relationship to the company makes any express or implied representation or warranty as to the correctness or completeness of the information contained in this publication. Swiss Life and the abovementioned persons shall not be liable under any circumstances for any direct or indirect loss resulting from the use of this information. Furthermore, Swiss Life undertakes no obligation to publicly update or change any of these forward-looking statements, or to adjust them to reflect new information, future events, developments or similar.