A la fin de l’été, Mammern se transforme en un lieu festif près du lac de Constance: Mammern accueille le spectacle musical «Runggle Buur» créé par le musicien local David Lang, également fondateur du «Festival Mammern Classics.» Avec ses activités, David Lang soutient tout un village et convertit la moitié de la Suisse en un public enthousiaste.

Qu’est-ce qui fait la spécificité du Mammern Classics?
L’emplacement au cœur de la nature, la première mondiale d’un spectacle musical, les personnes exceptionnelles qui accueillent les visiteurs, qui font la fête avec eux et qui sont à leur service.

«Runggle Buur»: ce nom n’a-t-il pas une consonance un peu abrupte?
C’est, dirons-nous, une appellation terre à terre, pragmatique. Authentique, ancrée dans les traditions locales. L’histoire est pleine d’humour et sonde malgré tout en profondeur les problèmes de l’agriculture moderne: pas de conjoint(e), pas de relève, une modernisation constante alors que l’on a choisi un métier synonyme de tradition, qui incarne des valeurs et l’identité suisse.

Qu’est-ce que David Lang a apporté de spécial au «Runggle Buur»?
Je suis fan de chant polyphonique et d’harmonies et de mélodies à profusion. C’est une de mes caractéristiques. Je qualifierais ma passion pour l’authenticité de «pur David Lang.» La chaleur dans la musique.

Quand êtes-vous votre propre chef?
Tous les jours, fort heureusement. Mon métier me permet de profiter d’une liberté totale. Les seules contraintes sont les délais pour les compositions que je réalise sur commande via le site www.dis-lied.ch. Le client attend la chanson spécialement composée pour lui, qui sera chantée lors d’un événement spécial. Et il faut bien livrer le travail.

davidlang_box_16x9

Le spectacle musical «Rungle Burr» sera présenté pour la première fois le 23 août; les représentations organisées dans la tente au bord du lac ont lieu jusqu’au 7 septembre. Informations supplémentaires et renseignements sur la billetterie: www.mammernclassics.ch

Quelles leçons de vie tirez-vous de votre travail pour le «Runggle Buur»?
Lorsque je compose, j’apprends en permanence de nouvelles choses pour tout oublier l’instant d’après. Après l’optimisme vient le pessimisme, qui à son tour est remplacé par le désespoir, auquel succèdent des sentiments jubilatoires. J’ai appris de manière artisanale que dans tout bon spectacle musical, chaque personne a besoin d’une biographie complète.

Aimez-vous les fêtes?
J’ai grandi dans une culture de la fête. Faire la fête ensemble et chanter faisaient partie intégrante de mon enfance et de ma jeunesse. Oui, j’aime toujours les fêtes aujourd’hui, surtout les événements plus petits, plus intimes, qui produisent des moments magiques et durant lesquels on prend conscience de soi.

D’où tirez-vous cette confiance que le spectacle sera un succès?
Je suis tellement fasciné par le thème, par l’histoire et par la musique que j’ai tout simplement bon espoir que ce sera aussi le cas pour d’autres personnes.

Que signifie pour vous la prévoyance?
En tant que musicien indépendant, la prévoyance est pour moi synonyme de productivité. Ecrire des chansons qui ren contreront peut­être le succès un jour et qui produisent de nombreuses royalties. Et si ce n’est pas le cas: il faut continuer à travailler!

davidlang_götschi_8x8
Karl Götschi, Spécialiste prévoyance et finance PME

Contact: 044 727 60 40, Karl.Goetschi@swisslife.ch

«Contrairement aux salariés, les indépendants ne sont pas obligatoirement assurés dans le cadre de la prévoyance professionnelle; ils doivent eux-mêmes s’occuper de leur prévoyance. Dans tous les cas, cela vaut la peine de prendre du temps pour définir des mesures adaptées à sa situation.» Les travailleurs indépendants ont tout intérêt à effectuer des versements dans le pilier 3a. Ils peuvent faire valoir une déduction fiscale plus élevée pour 20 % de leur revenu (à hauteur d’un montant maximal). Ils peuvent aussi s’affilier à titre facultatif à une caisse de pensions. Il est également important de se protéger contre les risques. swisslife.ch/activite-independante

Autres articles intéressants

Personnes

Jacky aux avant-postes

Lire plus

Personnes

Famille Markzoll: entre travail à temps partiel et protection contre les risques

Lire plus

Roman Stein, CFO Swiss Life: «Parfois, je dois appuyer sur le frein.»

Lire plus