En Suisse, plus d’un tiers des actifs travaillent à temps partiel, la plupart du temps pour s’occuper de leurs enfants, assumer des obligations familiales ou suivre une formation continue. Souvent, ils ne pensent pas à leur prévoyance, ce qui peut avoir de graves conséquences à la retraite. Quelques mesures toutes simples permettent pourtant d’envisager son avenir financier avec confiance, même lorsqu’on travaille à temps partiel.

En Suisse, 59% des femmes et 18% des hommes travaillent à temps partiel (source: OFS 2017). Le travail à temps partiel concerne ainsi 1,7 million de personnes au total. Hommes et femmes choisissent de réduire leur taux d’occupation pour des raisons différentes. Les femmes citent principalement les tâches éducatives (26,5%) et les obligations familiales (21,8%). Chez les hommes, la formation et les études sont la principale raison évoquée (17,5%). Cependant, de plus en plus d’hommes franchissent le pas pour s’occuper de leurs enfants (6,1%) et assumer des responsabilités familiales (6,3%).

Des arguments solides en faveur du temps partiel

Les avantages du travail à temps partiel sont évidents: il permet de libérer du temps pour des projets personnels et pour la famille tout en conservant une activité professionnelle. Les personnes qui réduisent leur taux d’occupation ont beaucoup plus de facilité à reprendre un poste à temps plein que celles qui cessent d’exercer leur métier pendant plusieurs années. Par ailleurs, les personnes qui travaillent à temps partiel continuent d’alimenter leur prévoyance. La lacune de prévoyance est donc moindre, à condition d’avoir un emploi à 60% au moins.

Le travail à temps partiel est une option intéressante pour les mamans tout spécialement. A côté de leurs engagements familiaux, elles gardent un pied dans le monde du travail, ce qui renforce la confiance en soi et maintient les opportunités de carrière intactes. Par ailleurs, elles ne dépendent pas de leur partenaire, chacun contribuant aux revenus du ménage. Aujourd’hui, de plus en plus de couples se partagent les tâches éducatives. Pour cela, chaque partenaire réduit son taux d’occupation afin de consacrer davantage de temps à la famille.

Conséquences en termes de prévoyance

Avant d’opter pour un emploi à temps partiel, il convient de bien réfléchir et de tenir compte de quelques points importants. La réduction du taux d’occupation implique une baisse des cotisations à l’AVS et à la caisse de pensions. Par conséquent, les prestations à la retraite ou en cas d’invalidité diminuent.

Si le revenu est inférieur à 21’330 francs, les cotisations à la caisse de pensions sont même intégralement supprimées (état: 2019). A la retraite, la personne concernée percevra uniquement la rente minimale de l’AVS qui s’élève à 1175 francs par mois. Cela ne suffit pas pour garantir le minimum vital. Afin d’atteindre le revenu minimal pour cotiser à la caisse de pensions, un taux d’occupation de 60% au moins est recommandé.

Un autre désavantage concerne spécifiquement les couples non mariés: en cas de séparation, les avoirs de la prévoyance professionnelle ne sont pas partagés. Le partenaire qui percevait un faible revenu (voire pas de revenu du tout) n’aura dès lors droit qu’à une toute petite rente. Un contrat de concubinage permet toutefois de prévenir de telles situations.

Voici quelques conseils pour assurer sa prévoyance lorsqu’on travaille à temps partiel:

Beautiful young mother with her little baby son in front of a supermarket, holding paper shopping bag. Woman with a boy standing by the car.

Conseils en matière de prévoyance 

  • Conservez un taux d'activité de 60% au moins
  • Réservez chaque mois un montant fixe pour la prévoyance vieillesse
  • Demandez un extrait de votre compte AVS: s’il présente des lacunes, vous disposez d’un délai de cinq ans pour les combler
  • Examinez la possibilité d'effectuer un rachat dans la caisse de pensions
  • Alimentez régulièrement un troisième pilier
  • Consultez un conseiller en prévoyance
three years old boy with happy smiling mom and dad having fun on summer vacation day in themepark

Conseils supplémentaires pour les couples non mariés 

  • Rédigez un contrat de concubinage
  • Annoncez à votre caisse de pensions que vous vivez en couple
  • Concluez une assurance vie pour protéger financièrement votre partenaire

Le travail à temps partiel renferme de nombreux risques en matière de prévoyance. Connaître ces risques permet cependant de gérer sa prévoyance en toute liberté de choix et d’envisager son avenir financier avec sérénité.

Autres articles interessantes

Guide

Cinq conseils pour devenir propriétaire

Lire plus

Guide

Entre femmes: les dix meilleurs conseils en prévoyance

Lire plus

Guide

Prévoyance: ce que changent les enfants

Lire plus