Oldemar Zurita Vargas est né dans la forêt vierge en Amérique du Sud, a rencontré sa future épouse suisse en Equateur et s’est installé à Bâle en 2002. C’est là qu’il trouve son premier emploi de plongeur. Aujourd’hui, Oldemar Zurita Vargas travaille toujours dans le même établissement: il est liftier dans le grand hôtel Les Trois Rois de Bâle et est le dernier représentant de son métier dans toute l’Europe.

Interview


Êtes-vous quelqu’un qui ouvre des portes aux autres?
Je le fais tous les jours dans mon travail, et avec grand plaisir! 

De quoi êtes-vous particulièrement fier?
D’être venu m’installer en Suisse, d’avoir fondé une famille avec trois beaux enfants et de mon travail au grand hôtel, Les Trois Rois.

Quelle responsabilité endossez-vous?
J’ai une femme et des enfants et je dois veiller à leur bien-être. Dans mon travail, je veux faire tout mon possible pour nos hôtes, je veux qu’ils aient le sentiment qu’on s’occupe d’eux, qu’on les estime et qu’on les apprécie. Je les regarde dans les yeux et je comprends ce qui se passe. 

Quels enseignements tirez-vous de votre travail pour votre quotidien?
D’origine amérindienne, j’ai grandi dans la jungle, j’ai appris à connaître la faune et la flore et à vivre en harmonie avec la nature. Ici, dans l’hôtel, j’en apprends chaque jour un peu plus sur un monde différent et cela dure depuis plus de 13 ans maintenant. Je peux améliorer mes connaissances sur les rapports humains; j’apprends à gérer les situations les plus diverses et à m’adapter aux cultures les plus différentes. 

Pour vous, que signifie «prévoir»?
Bien réfléchir avant d’agir, me fier à mon intuition et être préparé. 

Qu’est-ce qui vous procure un sentiment de sécurité?
Ma femme Silvia. 

Que faites-vous pour mener une vie saine et pour vivre longtemps?
Dans la forêt vierge, j’ai découvert les vertus thérapeutiques des plantes. Je profite de ces connaissances: on peut les sécher ou les utiliser en cuisine.

liftboy_kontaktperson_8x8
Franz-Toni Schallberger - Spécialiste prévoyance et finance PME

Contact: 041 618 80 54, Franz-Toni.Schallberger@swisslife.ch

«Vous n’avez pas envie de vous pencher sur des questions financières pendant vos loisirs? Et plutôt commencer par une petite somme, comme le liftier du grand hôtel Les Trois Rois à Bâle? Il n’est pas nécessaire d’avoir un patrimoine important pour se lancer dans des placements.» Pour épargner, il faut faire preuve de patience et celui qui pense à long terme peut obtenir un bon résultat, étape après étape. Pour commencer, un versement unique de 1000 francs suffi t, puis des versements réguliers de 100 francs. Les personnes intéressées peuvent bénéficier d’un conseil professionnel sur les placements. En fonction de leur profil de risque, les clients définissent les objectifs d’épargne avec le conseiller. Ensuite, les experts de Swiss Life Asset Managers s’assurent que les versements soient placés de manière à ce qu’ils rapportent le plus possible. swisslife.ch/fondsdeplacement

Autres articles intéressants

Personnes

Les 1000 cerveaux de Pascal Kaufmann

Lire plus

Personnes

La femme qui nous amène la mode d’Afrique de l’Ouest

Lire plus

Personnes

Laura et Estefanía: tournées vers l’action

Lire plus