Devenir adulte, qu’est-ce que ça veut dire? Et comment est-ce quand on a pour père le plus célèbre rockeur de Suisse? Chris von Rohr (68 ans) et sa fille Jewel, qui est devenue majeure en début d’année, se confient dans une interview sur la vieillesse, la liberté et la responsabilité.

Jewel, tu es devenue majeure fin janvier. Qu’est-ce que ça te fait?
Jewel von Rohr: C’est cool d’être enfin adulte officielle-ment. Mais dans le fond ce n’est qu’un chiffre. Ça ne change pas grand-chose pour moi. Bien sûr, j’ai plus de libertés, mais je suis toujours la même. 

Chris, est-ce que quelque chose a changé pour toi? Est-ce que tu te sens un peu moins responsable de ta fille?
Chris von Rohr: Jewel avait déjà beaucoup de liber-té avant. En ce sens, la responsabilité est donc la même. Dans les premières années, bien sûr, quand un enfant doit encore découvrir la vie et ses dan-gers, tu dois faire plus attention et ta responsabi-lité est grande. C’est plus relax aujourd’hui, même si Jewel n’a toujours pas le droit de boire d’alcool aux Etats-Unis.

vonrohr_test_9x9
J’ai eu la chance de devenir père sur le tard. C’était parfait, car je n’étais plus tout le temps parti dans ces tournées interminables. Je pouvais être là pour toi quand tu avais besoin de moi.

Quel genre de père es-tu?
Chris von Rohr: J’ai toujours pris Jewel au sérieux. Remo Largo dit, à raison, que l’éducation, c’est surtout donner l’exemple et aimer. J’ai eu la chance de devenir père sur le tard, puisque j’avais 50 ans quand Jewel est née. C’était parfait, car je n’étais plus tout le temps parti dans des tournées interminables. Je pouvais être là pour Jewel quand elle avait besoin de moi. Et j’en ai bien profité. A tous ceux qui hésitent, je ne peux que recommander de se lancer! Avec la mu-sique, c’est tout le sel de la vie pour moi.

Jewel, as-tu eu conscience que ton père était déjà un peu âgé?
Jewel von Rohr: Cela n’a absolument pas compté pour moi. En fait, il est encore un enfant lui-même, et il est toujours par-tant pour faire les quatre cents coups. On rigole bien ensemble.
Chris von Rohr: Grâce à Jewel, j’ai redécouvert l’enfant qui dormait en moi, et je l’ai fait pleinement revivre. De par mon job, je suis par nature dynamique et joueur, et je ne ressemble pas aux autres pères de 68 ans.
Jewel von Rohr: C’est clair! On fait toujours plein de trucs fous en-semble, et on ne s’ennuie jamais.

Cette offre en ligne est désactivée car vous vous trouvez hors de Suisse. Paramètres des cookies

De quelles libertés Jewel a-t-elle pu profiter par rapport aux autres enfants?
Jewel von Rohr: J’ai toujours eu le droit de rester dehors aussi long-temps que je le voulais. Mes parents me faisaient con- fiance et je n’en ai jamais abusé. Je sais ce qui est bon pour moi et ce qui ne l’est pas.
Chris von Rohr: Je trouve triste que les adultes veuillent tou-jours dicter leur conduite aux enfants. Il faut faire confiance et laisser faire! L’expérience est la somme de nos erreurs. Ce qui m’a étonné, et que je me suis toujours demandé, c’est: quand viendra la puberté? Est-ce qu’il y aura un jour une puberté tardive? (rit)
Jewel von Rohr: Je n’ai pas besoin de me rebeller.
Chris von Rohr: Je ne sais pas si on s’est un jour disputés.
Jewel von Rohr: Si, à cause d’une ex-copine!CvR Jewel trouvait que ça n’allait pas du tout et finalement elle avait raison. Mais c’est la seule fois où ça s’est mal passé entre nous.

vonrohr_box4_16x9

L’édition d’été du magazine client de SWISSLIFE est consacrée au thème de la majorité, car à 18 ans, la liberté de choix devient un élément central et décisif dans de nombreux domaines de la vie des jeunes adultes.

Est-ce que vous parlez d’amour et de relations amoureuses?
Jewel von Rohr: Comme je n’ai pas de copain en ce moment, on n’en parle pas, mais ce n’est pas un sujet tabou.
Chris von Rohr: On se présente nos conquêtes. Mais pas pour que Jewel se sente limitée dans ses choix. On parle de ça comme si elle en parlait avec ses copines. Car dans le fond, c’est ce que je suis pour elle: un ami.
Jewel von Rohr: Ce que j’apprécie énormément, c’est qu’on peut parler de tout. J’ai beaucoup de copains et copines qui me racontent leurs problèmes avec leurs parents. Il y a souvent des disputes et des désaccords. Moi, je n’en ai presque jamais eu avec mes parents. Nous avons tou-jours entretenu des relations positives et détendues.
Chris von Rohr: Cela tient peut-être aussi au fait que la mère de Jewel et moi ne nous sommes pas déchirés au moment de la séparation. Nous avons fini par nous dire que nous étions super comme parents mais pas comme couple. Ça a été dur. Un vrai échec personnel. Triste et douloureux. Mais nous l’avons finalement fait pour notre fille. Ça fait tel-lement de mal aux enfants quand les parents se disputent tout le temps. Dans ces cas, la règle nu-méro un c’est de ne pas dire de mal de son ex après une séparation.
Jewel von Rohr: Et vous vous entendez super bien aujourd’hui. On part même en vacances ensemble tous les ans!
Chris von Rohr: Ça fait du bien. C’est une bonne chose de res-ter liés toute une vie en tant que parents, même si la relation de couple n’a pas fonctionné. Je suis persuadé que c’est aussi pour ça que Jewel est aussi heureuse et équilibrée.

Duobild_ChrisvonRohr_1920x1080

Le musicien de rock Chris von Rohr est le fondateur du groupe de hard rock «Krokus» et a été l’auteur-compositeur et le producteur de «Gotthard» entre 1991 et 2002. Il a grandi à Soleure et habite également en tant que chroniqueur, présentateur de radio et de télévision et écrivain. Son dernier livre, l’autobiographie « Himmel, Hölle, Rock ’n’ Roll» a été décrit par le magazine spécialisé «Rolling Stone» comme «une déclaration d’amour à cinq décennies de rock n’ roll, aux femmes, à la vie en tant que grand enfant, au dépassement des échecs et à l’amitié.»
Vous pouvez commander le livre «Himmel, Hölle, Rock ’n’ Roll» au prix spécial de 29,90 francs au lieu de 39,90 francs (port et emballage compris) en indiquant le code sl2020rr. Soit directement via la page d’accueil, par e-mail leserangebot@woerterseh.ch ou par téléphone au 044 368 33 68. 

Jewel, est-ce que tu as déjà une idée de la façon dont tu aimerais éduquer tes enfants plus tard?
Jewel von Rohr: J’aimerais qu’il y ait un vrai esprit de famille. Tra-verser les bons et les mauvais moments avec mon com-pagnon, et transmettre à mes enfants les valeurs que mes parents m’ont transmises. Et les élever de façon libre, sans trop de règles. La seule chose que je changerais peut-être, c’est que je les obligerais à apprendre un instrument et à s’y tenir. Mes parents n’ont jamais vrai-ment insisté là-dessus, et je trouve que c’est dommage aujourd’hui.
Chris von Rohr: Hmm. Je ne pouvais et ne voulais simple-ment pas obliger ma fille à jouer de la guitare ou du piano. Mais je trouve bien qu’elle dise qu’elle s’y prendrait autrement, même si je me dis qu’on peut prévoir autant de scénarios qu’on veut à l’avance, dès que l’enfant est là, tout est différent. Alors on verra bien si tu restes ferme quand ton enfant te regardera en pleurant et te dira qu’il ne veut plus faire de musique. Selon moi, la musique doit venir des tripes. Mais peut-être que je me trompe. Pour moi, ça a été exactement le contraire. Les leçons de solfège assommantes ont failli me dégoûter de la musique. Heureusement, les professeurs et les  méthodes ont changé depuis.

Découvrez sur ce blog, à partir du 29 juin, la deuxième partie de l’interview avec Chris von Rohr et sa fille Jewel von Rohr. 

Texte: Marlies Seifert
Photos: Daniel Bodenmann, Mario Baronchelli

Liberté financière

Vous souhaitez être indépendant financièrement et mener votre vie en toute liberté de choix? Alors vous êtes à la bonne adresse. Découvrez maintenant ce dont vous avez besoin pour accéder à la liberté financière.

Recommandation d’un expert Swiss Life pour une couverture optimale des jeunes adultes

vonrohr_box2_9x9
Antonio Plati Conseiller en prévoyance PME Agence générale de Thurgovie

Contact: 071 677 95 88; Antonio.Plati@swisslife.ch

«La majorité, c’est de pouvoir enfin décider soi-même. Premier emploi, premier appartement: de nouvelles libertés et des défis passionnants Mais cela signifie aussi assumer ses propres responsabilités et trouver la réponse à de nombreuses questions. Avec le check prévoyance et assurances de Swiss Life, les jeunes adultes trouvent des réponses à toutes les questions qui les touchent, tout en décidant eux-mêmes des sujets auxquels ils souhaitent accorder une place prioritaire.

Autres articles intéressants

Engagement

«Pour la Suisse, je souhaite que nous puissions appréhender la vie de façon plus calme.»

Lire plus

Personnes

«Qu’est-ce que je ferai après mon apprentissage? Je deviendrai peut-être avocate.»

Lire plus

Guide

Adieu, papa et maman! Douze bons conseils pour les jeunes afin de gérer son ménage

Lire plus