Plus jeune, Pascal Kaufmann (40 ans) voulait devenir astronaute. Aujourd’hui, ce neuroscientifique souhaite découvrir comment notre cerveau fonctionne et aussi déchiffrer le code neuronal qui permettra de créer l’intelligence artificielle.

Interview

Que nous réserve l’avenir?
L’avenir apportera une avancée décisive dans le domaine de l’intelligence artificielle. Je crois que nous serons bientôt en mesure de déchiffrer le code neuronal et ainsi changer la face du monde.

Qu’est-ce que le code neuronal?
Le code neuronal renferme le secret de l’intelligence, c’est la clé de l’intelligence artificielle, son principe. Je crois que le cerveau est basé sur deux, trois voire quatre simples règles de base. Si l’on peut les décoder, alors nous pourrons créer une forme d’intelligence.

Dans quels domaines les robots nous soutiendront-ils à l’avenir?
Je crois que les robots nous aideront en particulier dans la recherche. Il y a tellement de connaissances à acquérir. C’est un domaine que les machines dominent mieux que les humains. Je crois que les robots peuvent nous aider à découvrir de nouvelles planètes, de nouveaux mondes. Et enfin, je crois que les robots peuvent nous apporter leur soutien dans la société en général, par exemple dans les hôpitaux et dans le domaine médical.

kaufmann_textimage_16x9

Plus jeune, Pascal Kaufmann (40 ans) voulait devenir astronaute. Aujourd’hui, ce neuroscientifique souhaite découvrir comment notre cerveau fonctionne et aussi déchiffrer le code neuronal qui permettra de créer l’intelligence artificielle.

Comment les robots peuvent-ils me soutenir dans la vie de tous les jours?
L’idée qu’une intelligence artificielle puisse passer l’aspirateur à ma place, conduire ma voiture, me préparer à manger et organiser mon quotidien est formidable. Ainsi, j’aurais beaucoup plus de temps pour des activités vraiment intéressantes. Je pense même que nous aurons davantage de liberté de choix une fois que nous disposerons d’une intelligence artificielle.

Quand les robots prendront-ils le pouvoir?
La réponse à cette question est très simple: je pense que cela ne sera jamais le cas.

Avez-vous bon espoir en ce qui concerne l’avenir?
Je suis confiant et je crois en l’être humain, notamment parce que nous sommes venus à bout de toutes sortes de situations au cours des derniers milliers d’années. Il nous reste de grands défis à relever et je crois qu’aujourd’hui nous avons le choix de façonner notre avenir à notre guise. Jamais dans l’histoire de la civilisation, l’homme n’a eu autant de possibilités qu’aujourd’hui. C’est pourquoi je porte un regard très positif vers l’avenir.

Interview: Yvonne Eckert, Video: Vitronic

Autres articles interessantes

Personnes

Les 1000 cerveaux de Pascal Kaufmann

Lire plus

Personnes

Marco Tomasi, styliste en chef de Strellson: «Il faut avoir le courage de couper dans le vif.»

Lire plus

Profession: Liftier

Lire plus