Beaucoup de familles suisses rêvent d’acquérir un logement. Plus de 70% des locataires actuels souhaitent devenir propriétaires un jour afin d’améliorer leur liberté de choix, leur qualité de vie et leur sécurité financière.

Comment les familles suisses sont-elles logées et quelle importance accordent-elles à l’achat d’un logement? C’est ce qu’a voulu savoir Swiss Life. 875 parents vivant au sein d’un ménage avec au moins un enfant ont ainsi été interrogés dans le cadre d’une étude représentative.

wohnenstudie_grafik1fr_16x9

Parmi les familles interrogées, moins de 40% sont actuellement propriétaires de leur maison ou de leur appartement. La grande majorité des locataires rêve de devenir propriétaire: plus de 70% aimeraient acquérir un logement au cours des dix prochaines années. Pour une locataire actuelle, la raison est très simple: «C’est pour les enfants. Ils seraient plus heureux». Seuls 13% des locataires ne souhaiteraient pas changer leur situation de logement actuelle. 14% se disent dans l’impossibilité de réaliser leur rêve, en général pour des raisons financières. «Nous ne sommes pas en mesure d’acheter un bien dont l’emplacement, la connexion au réseau de transport et la taille correspondent à ce que nous souhaitons», explique un père de 39 ans.

wohnenstudie_grafik2fr_16x9

Les enfants au vert, des taux d’intérêt bas, le calme et la liberté de choix
Les raisons qui motivent l’achat d’un logement sont très variées. «Une maison est un placement solide», explique par exemple la propriétaire d’une maison mitoyenne. Beaucoup de personnes évoquent les avantages liés à la faiblesse des intérêts hypothécaires. Les «loyers exorbitants», les «voisins pénibles» et la quête de tranquillité sont d’autres raisons invoquées.

De nombreux parents estiment qu’un logement en propriété est un environnement idéal pour élever des enfants. «Notre enfant doit grandir dans une maison avec jardin», confie une mère. Parmi les autres raisons, il convient de citer la plus grande liberté d’aménagement, la liberté de choix, la prévoyance pour la retraite et le souhait de léguer quelque chose à ses descendants. Etre propriétaire est aussi une question de prestige: «Une famille en bonne et due forme se doit d’avoir un logement à soi», estime un propriétaire de maison. 

La moitié des familles bénéficient du soutien financier de proches
Plus de 50% des propriétaires ont bénéficié du soutien financier de leurs parents ou de leurs proches, par le biais d’avancements d’hoirie, de donations, d’héritages et de prêts avec ou sans intérêt. En moyenne, les familles ont investi 212 000 francs de capitaux propres et ont souscrit une hypothèque de 553 000 francs. 

wohnenstudie_grafik4fr_16x9

Pour pouvoir accéder à la propriété, les parents suisses épargnent en moyenne pendant huit ans. Près de la moitié sont âgés de 30 à 35 ans au moment de l’acquisition. Environ un quart réalisent la transaction avant 30 ans et un quart après 35 ans.

wohnenstudie_grafik3fr_16x9

Calculateur de rêve immobilier

Vous souhaitez vous aussi avoir votre propre appartement ou maison? Dans ce cas, testez notre calculateur de rêve immobilier gratuit. Il suffit de fournir quelques informations sur votre situation financière, sur le bien souhaité et son emplacement pour savoir si vous pouvez déjà réaliser votre rêve ou, dans le cas contraire, combien de temps il vous faudra encore économiser. Si vous souhaitez bénéficier d’un conseil personnalisé, vous pouvez également en faire la demande directement en ligne.

A propos de l’étude

L’enquête sur le thème familles et logement en Suisse a été menée en ligne au mois de mai 2019 par l’institut de sondage Value Quest sur mandat de Swiss Life. Au total, 875 personnes âgées de 25 à 49 ans vivant dans un même ménage avec leur partenaire et leurs enfants de moins de 18 ans en Suisse alémanique ou en Suisse romande ont été interrogées. Les résultats sont représentatifs du groupe cible interrogé.

Autres articles interessantes

Engagement

Les forces de nos stars du football

Lire plus

Connaissances

Travailler à temps partiel: réduire son taux d’occupation, la clé du bonheur?

Lire plus

Personnes

«Ici, on est là les uns pour les autres»

Lire plus