Un décès arrive souvent à l’improviste. Il n'est donc jamais trop tôt pour régler les points le concernant selon vos volontés. En principe, après un décès, la succession légale s’applique. Il est toutefois possible d’y déroger par testament. Dans ce dernier, vous pouvez formuler vos dernières volontés.

  • Finanzen.svg

    2/3 des Suisses font un jour un héritage

  • Finanzen.svg

    Le montant moyen d’un héritage s’élève à 178’000 francs

  • Langlebigkeit.svg

    72% des héritiers ont plus de 50 ans, 28% perçoivent déjà une rente AVS

Questions fréquentes

gesetzliche_erbfolge_fr

Les cinq règles de base du droit successoral

  1. Le conjoint survivant / le partenaire enregistré hérite toujours.
  2. Les membres de la parentèle la plus proche excluent ceux d’une parentèle plus éloignée.
  3. Si un héritier décède avant le testateur, sa part revient à ses descendants.
  4. S’il n’y a pas de descendants, l’héritage revient pour moitié à la parentèle paternelle et pour l’autre moitié à la parentèle maternelle.
  5. Les grands-parents paternels et maternels héritent chacun de la moitié. La parentèle d’un des grands-parents hérite de tout, pour autant qu’il n’y ait plus aucun membre de l’autre parentèle.

Acceptez-vous que votre héritage soit réparti au sein de votre parenté conformément aux règles d’une succession légale? Si vous n’avez pas d’exigences particulières, vous n’avez pas besoin d’un testament. Mais peut-être aimeriez-vous attribuer une partie de la quotité disponible à des tiers? Par exemple à des proches ou une organisation de bienfaisance. Dans ce cas, un testament valable est impératif pour que votre héritage soit réparti selon vos volontés.

Votre empreinte numérique est vraisemblablement plus importante que vous ne l’imaginez. La plupart des réseaux sociaux collectent vos données, les analysent et les exploitent. Il est souvent difficile, voire impossible pour les proches d’accéder à l’ensemble des comptes, dossiers cloud et profils d’un défunt. Par conséquent, ils abandonnent après quelques tentatives et continuent de recevoir, pendant des années, des rappels d’anniversaire ou des recommandations de contact.

Comment procéder? De nombreuses plateformes en ligne ne proposent pas de solution satisfaisante pour les proches souhaitant supprimer les comptes et les données de défunts. Une des solutions les plus simples et les plus efficaces est de conserver toutes les données d’accès aux profils et aux comptes en ligne en un lieu sûr. Donnez les autorisations nécessaires à une ou plusieurs personnes de confiance.

Faire une donation «consiste à se dessaisir d’un bien dont on est propriétaire pour le transférer, de son vivant et sans contre-prestation». Si vous souhaitez donner un bien à vos enfants, à votre conjoint(e) ou à un tiers, il ne sera pas pris en compte dans le cas de succession.

Planifier sa succession

Vous voulez que votre patrimoine soit transmis selon vos souhaits? Nous vous recommandons de prévoir votre succession le plus tôt possible. De nombreuses personnes commencent à penser à leur succession passé 50 ans. Mais la vie peut parfois prendre un tour inattendu.

Fixer un entretien de conseil

Vous souhaitez savoir comment planifier au mieux votre succession avec l’aide de nos experts? Alors fixez dès aujourd’hui un entretien pour un conseil personnalisé! Pour éviter les rendez-vous à l’agence générale ou à votre domicile, nous vous conseillons aussi par vidéo.

S'abonner à la newsletter de Swiss Life

Nous vous proposerons de précieuses informations sur les thèmes pertinents pour votre avenir et vous accompagnerons avec nos conseils et astuces pour que vous puissiez continuer à vivre en toute liberté de choix.