Pour les responsables d’entreprise et les commissions de prévoyance, le choix de la solution de prévoyance professionnelle est une décision importante qui impacte l’avenir financier de leurs collaborateurs. Les entreprises et commissions de prévoyance qui n’ont pas leur propre caisse de pensions s’affilient à une fondation collective. Elles ont dans ce cas le choix entre deux modèles: l’assurance complète et la semi-autonomie. Mais quelle est la différence? Nous vous présentons les avantages et les inconvénients de ces deux solutions de prévoyance.

En bref: l’assurance complète et la semi-autonomie

En principe, une entreprise qui n’a pas sa propre caisse de pensions peut choisir entre une assurance complète et une solution de prévoyance semi-autonome. Le critère décisif est ici le rapport entre sécurité et rendement

Assurance complète 

Avantages

L’assurance complète garantit une sécurité à 100% de l’avoir de vieillesse et de sa rémunération. Tout découvert est exclu. Les employeurs et les assurés ne courent aucun risque de devoir participer au financement de mesures d’assainissement si les marchés des capitaux venaient à dégager des rendements trop faibles ou les cours boursiers, à s’effondrer.

Inconvénients

Dans l’assurance complète, conformément aux prescriptions relatives à la solvabilité, les avoirs de vieillesse peuvent être placés «uniquement» selon une stratégie conservatrice (part d’actionsinférieure à 5%). Il se peut donc que le rendement soit moins élevé, ce qui peut se refléter également dans la rémunération de l’avoir de vieillesse.

Solution semi-autonome

Avantages

Dans le cadre d’une solution semi-autonome, les entreprises et leurs collaborateurs ont, selon la variante choisie, différentes possibilités, notamment en ce qui concerne le choix des placements. De manière générale, si les marchés financiers évoluent positivement, les assurés en bénéficient aussi sous forme d’une rémunération plus élevée des avoirs de vieillesse.

Inconvénients

Les entreprises et leurs collaborateurs supportent également les risques de placement. La rémunération des avoirs de vieillesse n’est en aucun cas garantie. Des mesures d’assainissement sous la forme de déductions salariales supplémentaires sont également possibles, un tel scénario restant toutefois exceptionnel.

Qu’est-ce qui convient le mieux à mon entreprise? 

Il est impossible de répondre à cette question de manière générale. Dans les deux modèles, les collaborateurs se constituent leur avoir de vieillesse et les risques décès et invalidité sont assurés. Les dirigeants et les commissions de prévoyance doivent prendre leur décision sur la base de leur profil d’entreprise, de leur propension au risque et de leur capacité à assumer des risques. De manière générale, les exigences des PME en matière de sécurité diffèrent de celles des grandes entreprises. 

Nous recommandons un conseil qui analyse le rapport entre sécurité et rendement afin de trouver la solution adaptée aux besoins de l’entreprise. 

Convenir d’un rendez-vous de conseil

Le choix de la solution de prévoyance pour votre entreprise est très individuel. Nos conseillers et conseillères se feront un plaisir de vous aider.

Autres articles intéressants

Guide

LPP: les grandes questions, et leurs réponses

Lire plus

Guide

Prévoyance vieillesse: quels sont les conseils qui peuvent m’aider à préparer aujourd’hui ma retraite?

Lire plus

PME

La prévoyance: essentielle dans tout le cycle de vie d'une entreprise

Lire plus