L’idée de la retraite réjouit presque tout le monde. Enfin plus de temps pour s’adonner à ses loisirs, voyager et profiter de sa famille. Profiter de sa retraite passe par une planification le plus tôt possible et selon ses propres choix. En tête de ces derniers figure le mode de versement des avoirs de la caisse de pensions issus de la prévoyance professionnelle. Alors, rente mensuelle ou versement unique en capital?

L’idée de la retraite réjouit presque tout le monde. Enfin plus de temps pour s’adonner à ses loisirs, voyager et profiter de sa famille. Profiter de sa retraite passe par une planification le plus tôt possible et selon ses propres choix. En tête de ces derniers figure le mode de versement des avoirs de la caisse de pensions issus de la prévoyance professionnelle. Alors, rente mensuelle ou versement unique en capital?

1. Calculer les besoins financiers

Premièrement, il s’agit de passer sa situation financière au peigne fin et de calculer le revenu une fois à la retraite. Y a-t-il par exemple des revenus provenant de locations ou d’assurances vie? A combien s’élèvent les versements de l’AVS? Et quelle somme est nécessaire chaque mois pour conserver un niveau de vie approprié en tant que retraité? Répondre à ces questions permet de déterminer la rente mensuelle qui sera nécessaire.

2. Evaluer son besoin de sécurité

Opter pour la rente ou le capital est également affaire de personnalité. La sécurité d’une rente mensuelle jusqu’à la fin de ses jours est-elle importante, ou alors préfère-t-on gérer soi-même son argent et ainsi privilégier la flexibilité du versement en capital? Chaque option présente des avantages et des inconvénients. Avec une rente, la personne retraitée profite d’une plus grande sécurité, mais ne peut pas participer à l’évolution de la bourse ni effectuer une dépense importante comme le remboursement de l’hypothèque. Avec un versement en capital puis un investissement dans des placements, des rendements élevés sont certes possibles, mais il n’existe aucune garantie financière. Si les cours de la bourse chutent, le capital de vieillesse se réduit.

3. Tenir compte des connaissances en placements

Opter pour un versement unique du capital permet une grande flexibilité et, avec du savoir-faire, de réaliser des placements fructueux. De bonnes connaissances du marché des capitaux sont toutefois nécessaires, sans quoi plane le risque de faire un mauvais calcul. Investir en bourse suppose par ailleurs un certain horizon de placement. Les fonds qui seront nécessaires à court terme ne doivent donc pas être investis. En outre, il faut réfléchir aux personnes qui vont gérer l’argent en cas de maladie ou d’incapacité à s’occuper soi-même des placements.

4. Veiller au délai d’annonce du versement en capital

Le montant de l’avoir de vieillesse pouvant être versé sous forme de capital dépend de la caisse de pensions. Selon la loi, il est d’au moins 25%, mais de nombreuses caisses autorisent le versement de la moitié voire de la totalité de l’avoir. Selon la caisse, le délai du versement en capital peut aller jusqu’à trois ans. Si le délai d’annonce n’est pas respecté, il n’est pas possible de demander le versement en capital de manière rétroactive. Par conséquent, il est capital de se préoccuper tôt de la retraite et de le faire selon ses propres choix. L’âge idéal pour se pencher sur la planification est de 50 à 55 ans. Environ cinq ans avant la retraite, il s’agit de définir une date de départ à la retraite et de concrétiser le versement des avoirs de caisse de pensions.

5. Etudier l’amortissement de l’hypothèque

Le versement en capital présente l’avantage de pouvoir rembourser des dettes ou d’amortir l’hypothèque de manière à ce que le montant soit accepté par le prêteur et que les charges d’intérêts ne grèvent pas trop le budget. Enfin, il convient de s’assurer que la charge financière d’une hypothèque puisse être supportée également à la retraite. A l’entrée de cette période de la vie, les revenus chutent souvent drastiquement par rapport à ceux de la vie active. Néanmoins, il faut continuer d’amortir les intérêts et les frais courants (frais accessoires, entretiens, charges d’intérêts et amortissement) ne doivent pas dépasser un tiers du revenu.

6. Tenir compte des impôts

Comment cette décision affecte-t-elle les impôts? Les versements de rentes sont imposés à 100% comme revenus. Il en va autrement pour le capital: il est imposé séparément des autres revenus et à un taux réduit pour l’année de versement. Ensuite, revenu et fortune sont imposés normalement. A long terme, un versement en capital peut s’avérer plus avantageux pour la personne retraitée, mais cela dépend du taux d’impôt marginal et de la durée de vie.

7. Ne pas oublier la sécurité de sa famille

S’il est question d’assurer la protection financière des enfants ou des proches, le versement en capital peut être une bonne option. En cas de décès, le capital vieillesse disponible revient aux survivants. A l’inverse, il n’est pas possible d’hériter d’une rente en cours. Si le bénéficiaire de rente décède, la caisse de pensions conserve l’avoir non versé. Elle finance ainsi les bénéficiaires de rente très âgés qui perçoivent des rentes supérieures à ce qu’ils ont versé au cours de leur vie active. Le conjoint et les enfants reçoivent toutefois une rente de survivants.

8. Opter de préférence pour une combinaison

Une solution judicieuse consiste à combiner rente et capital. La règle de base veut que les besoins primaires soient couverts tout au long de la vie par des revenus sûrs. En font partie les dépenses fixes, comme l’alimentation, la caisse maladie, le logement et la mobilité, mais aussi les loisirs et les vacances. La rente mensuelle est idéale pour les couvrir. Pour le reste, il est possible d’opter pour le versement du capital et de gérer soi-même ses placements.

Choisir le versement sous forme de rente, de capital ou une combinaison des deux est à la discrétion de chacun. L’important est de s’informer le plus tôt possible sur la question de la retraite et de l’aborder selon ses propres choix.  

Autres articles interessantes

Guide

Retraite anticipée – Puis-je conserver mon niveau de vie?

Lire plus

Guide

Retraite: s’arrêter plus tôt ou travailler plus longtemps?

Lire plus

Guide

Le système des trois piliers: ses mystères révélés

Lire plus