Etre enseignante? Pas d’emblée le métier de ses rêves. Devenir mannequin? Inconcevable! Mais en bon esprit spontané, Melanie fonctionne ainsi: si une opportunité se présente, elle la saisit. Cette jeune femme de 32 ans s’est éprise de ces deux métiers et ne peut plus s’imaginer vivre en toute liberté de choix sans eux.

Elle passe son temps libre à faire de l’équitation, à voir ses amis et à voyager dans des contrées lointaines. Sur le plan professionnel, elle est enseignante, à 60%. Mais ce n'est pas tout: elle consacre le temps restant à ses mandats de mannequin et façonne ainsi sa vie en toute liberté de choix.

Cette offre en ligne est désactivée car vous vous trouvez hors de Suisse. Cookie settings

A 32 ans, Melanie a trouvé sa voie: elle sait exactement ce qu’elle veut dans la vie et les objectifs qu’elle souhaite atteindre. Certes, devenir enseignante n’était pas d’emblée son rêve. Mais ce métier apporte tellement d’avantages qu’elle s’y retrouve pleinement. La vie d’enseignant est variée et offre de la stabilité. Melanie rencontre aussi tous les jours des gens, des enfants qui, par leurs visions des choses, lui permettent de rester jeune.

Melanie a été découverte comme mannequin à l’âge de 20 ans environ. Une opportunité inattendue qu’elle saisit directement et sans trop réfléchir, comme tout esprit spontané.

SL_Testimonial_Melanie_final.00_00_17_22.Standbild005
Il faut être réceptif aux opportunités, être toujours ouvert à la nouveauté. Réfléchir n'est pas trop dans ma nature. Je suis plutôt dans l'action, et lorsque j’ai des idées, je les réalise. La plupart du temps, ça fonctionne; parfois ça se retourne contre moi. Mais dans ce cas, j’en tire les leçons. C’est le seul moyen de vraiment progresser.

Melanie postule auprès de diverses agences de mannequins, est engagée et décroche depuis les emplois les plus divers pour de grandes marques de jeans, vêtements de sport, produits de beauté, etc.

Quitter le métier d’enseignante pour autant? En aucun cas! Le poste à 60% offre de la stabilité à Melanie. Si le nombre de mandats de mannequinat vient à diminuer, cet esprit spontané se sent tout de même en sécurité financièrement. Indépendamment de cela, c’est précisément la combinaison de ces deux professions qui l’épanouit.

A l’école, Melanie communique en toute transparence sur sa vie de mannequin. Ses élèves sont fiers de voir parfois leur institutrice sur des affiches ou dans des magazines. Melanie refuse les missions qui iraient à l’encontre de son rôle d'exemple en tant qu’enseignante.

Je dis toujours à mes élèves: si vous travaillez dur, vous pouvez devenir tout ce que vous voulez. Ne vous laissez pas distraire. Nous vivons dans un pays où tout est possible.

Avec ses deux métiers et ses nombreux loisirs, on pourrait penser que Melanie n’arrête jamais. Mais ce n'est pas le cas. Esprit spontané, elle aime aussi parfois vivre au jour le jour. Elle a souvent besoin de calme et de temps pour elle, afin de se ressourcer pour servir ses intérêts et ses objectifs. Si quelque chose ne fonctionne pas comme elle l’imaginait, elle reste orientée vers la solution et non vers le problème. Sa devise: «ne créé pas de problème là où il n’y en a pas!»

SL_Testimonial_Melanie_final.00_00_25_14.Standbild007
Je suis le plus grand optimiste que je connaisse. Mon verre est toujours à moitié plein. Il y a quelque chose de positif à chaque situation. Cela rend la vie digne d’être vécue.

Nous vivons dans un monde tellement stressé, avec tellement de sollicitations. Pour Melanie, il est bon de savoir rester calme. Garder sa décontraction est un grand principe que l’on devrait toujours appliquer.

SL_Testimonial_Melanie_final.00_00_53_18.Standbild012
Melanie, esprit spontané

Si l’on se réfère aux quatre «types» définis par Swiss Life en matière de liberté de choix, Melanie est incontestablement un esprit spontané: sa vie est un voyage initiatique. Planifier et faire le bilan d’événements passés n’est ni son point fort, ni son ambition. Avec beaucoup d’optimisme et peu d’hésitations, elle essaie toujours de découvrir et d’essayer les voies les plus diverses. Mais Melanie aime aussi se défaire de temps à autre des responsabilités et vivre au jour le jour. Pour elle, la liberté de choix, c’est: «La liberté de vivre la vie que je souhaite et de l’aménager comme j’en ai envie. Etre libre d’exercer plusieurs métiers. La liberté de choix, c’est savoir que tu peux changer quelque chose demain si tu le souhaites, et aussi pouvoir dire non quand tu ne veux pas quelque chose.»

Le nouveau test de Swiss Life

Melanie Seitz est un esprit spontané. Mais chacun a sa propre définition de la liberté de choix. Découvrez la vôtre et ce qu’il faut pour la vivre pleinement.

Autres articles interessantes

Personnes

Les différentes facettes de la liberté de choix

Lire plus

Personnes

Thileeban Thanapalan: esprit engagé et fondateur de currybag.ch

Lire plus

Personnes

Nagehan Dobler: l’esprit conciliant derrière la marque Nana Gotti

Lire plus