Une bonne B. D., de nouveaux jouets ou de délicieux bonbons, voilà les choses pour lesquelles les enfants aiment dépenser leur argent de poche. Mais combien faut-il leur en donner? Et pourquoi cette démarche est-elle si importante d’un point de vue pédagogique? Swiss Life conseille les parents et fournit de précieuses astuces.

L’argent de poche n’est pas seulement un moyen pour réaliser les vœux des enfants et des adolescents. Pour les parents, c’est aussi un principe d’éducation qui aide les enfants à gérer l’argent. L’argent de poche prépare les enfants et les adolescents à affronter les défis de la société actuelle.

Certes, la prévoyance privée ne commence à jouer un rôle qu’avec le versement du premier salaire soumis à l’AVS. Mais il est tout aussi important d’apprendre aux enfants, dès leur plus jeune âge, à gérer leur argent. Combien doivent-ils épargner pour réaliser leurs rêves? Combien de temps leur faut-il pour pouvoir s’offrir un nouveau jeu vidéo? Combien de temps devront-ils économiser plus tard pour faire un petit voyage ou aménager leur premier appartement?

Voici nos neuf principaux conseils en matière d’argent de poche pour sensibiliser les enfants et les adolescents à ces questions.

Les neuf principaux conseils en matière d’argent de poche

Conseil no 1: donner un montant raisonnable

De manière générale, le montant de l’argent de poche devrait dépendre du budget familial et de l’âge de l’enfant. L’aperçu suivant fourni par Budget-conseil Suisse vous aidera à vous orienter. 

A partir de 6 ans
1 franc par semaine
A partir de 7 ans
2 francs par semaine
A partir de 8 ans
3 CHF / Woche
A partir de 9 ans
4 francs par semaine
De 10 à 11 ans
Entre 25 et 30 francs par mois
De 12 à 14 ans
Entre 30 et 50 francs par mois
A partir de 15 ans
Entre 50 et 80 francs par mois

Conseil no 2: commencer le plus tôt possible

Annamaria Lusardi, directrice du Global Financial Literacy Excellence Center à l’université George Washington, conseille d’entamer la formation financière le plus tôt possible. Au plus tard, lorsque l’enfant mettra sa première dent de lait sous l’oreiller, avant de retrouver le lendemain quelques pièces pour sa tirelire. Sinon, il risque de dépenser cet argent sans en cerner le sens profond.

Conseil no 3: discuter de l’argent de poche

Les enfants doivent comprendre que l’argent de poche ne sert pas seulement à réaliser quelques souhaits. Expliquez-leur régulièrement pourquoi ils doivent apprendre à gérer cet argent. Pourquoi est-il parfois plus judicieux d’épargner que de tout dépenser d’un coup? Donnez-leur des exemples, comme le fait d’épargner pour son permis de conduire ou ses études. Expliquez-leur que vous devez vous aussi épargner pour pouvoir vous permettre certaines choses.

Conseil no 4: démontrer l’importance de l’épargne

Insistez sur l’importance de l’épargne. Motivez votre enfant en lui donnant davantage d’argent de poche lorsqu’il a atteint son objectif d’épargne. Cela l’aidera également à comprendre le fonctionnement des intérêts composés.

Conseil no 5: récompenser les travaux ménagers

Pas de travail, pas d’argent. L’argent ne sort pas d’un guichet automatique sur simple pression sur un bouton. Pour avoir de l’argent, il fait avoir un salaire régulier. Et ça, les enfants doivent le comprendre. En effectuant de petits travaux comme faire la vaisselle, descendre la poubelle ou sortir le chien, ils peuvent se faire un peu d’argent de poche. Les enfants comprennent ainsi que le travail exige une certaine discipline, mais que grâce au «salaire», il en vaut la peine.

Conseil no 6: répartir clairement les coûts

Déterminez exactement avec votre enfant ce qu’il devra payer avec son argent de poche et ce que vous prendrez en charge. De cette façon, il apprendra à répartir son argent et, dans certains cas, à épargner pour s’offrir certaines choses. Il est néanmoins important que l’argent lui soit versé ponctuellement et régulièrement et qu’il puisse compter dessus.

Conseil no 7: évitez de concevoir la privation d’argent de poche comme une punition

Grâce au versement régulier de leur argent de poche, les enfants apprennent à respecter un budget et à gérer leurs dépenses correctement. S’ils ne peuvent pas compter sur leurs «versements budgétaires», cela a un effet contre-productif. La privation d’argent de poche ne doit donc pas être utilisée comme un moyen de punition.

Conseil no 8: ne pas verser d’argent à l’avance

Il est important que les enfants tirent des enseignements de leurs erreurs, même sur le plan financier. Ne leur accordez donc pas d’avance, mais discutez avec eux de ce qui n’a pas fonctionné dans leur planification budgétaire.

Conseil no 9: introduire un salaire jeunesse

A partir d’un certain âge, pensez à introduire un salaire jeunesse. Grâce à ce montant mensuel fixe, les jeunes prennent eux-mêmes en charge les dépenses pour leur abonnement de train, leur coiffeur, leurs vêtements et autres. Une méthode supplémentaire pour leur apprendre à bien répartir leur argent. Il est recommandé de verser un salaire jeunesse à partir de 15 ans.

Sources: iStock

 
 

Planifier le budget familial de façon optimale

Les enfants peuvent représenter un véritable défi financier, notamment pour les familles à revenu modeste. Les coûts occasionnés concernent l’habillement, l’alimentation, les soins corporels, les loisirs et l’argent de poche. A cela s’ajoutent des frais supplémentaires, par exemple pour un appareil dentaire, des loisirs ou un portable. Raison de plus pour surveiller le budget familial à l’aide du calculateur de budget de Swiss Life.

Autres articles interessantes

Personnes

La famille Mbemba et son rêve d’indépendance

Lire plus

Guide

Un mariage sans nuage: huit conseils financiers pour les jeunes mariés

Lire plus

Personnes

La famille Naegeli raconte la vie moderne sur un pied d’égalité

Lire plus