Tout concilier en permanence n’est pas chose aisée. Surtout lorsque l’on se fixe de nombreux objectifs ambitieux. C’est ce qui est arrivé à Marcel Henrion. Ce menuisier de formation, sportif de pointe et entrepreneur, a parfois perdu de vue l’essentiel. Son épouse est pourtant restée à ses côtés et il apprécie aujourd’hui son engagement à sa juste valeur.

 

Cela fait désormais vingt ans que Marcel Henrion et sa femme Brigitte ont créé leur entreprise: Holzparadies à Möhlin et ses dix collaborateurs font aujourd’hui la fierté du couple. Tous deux restent soudés contre vents et marées et Marcel passe du temps avec ses proches, ce qui n’a pas toujours été le cas. S’il y a bien quelque chose qu’il n’aime pas, c’est l’immobilisme. Que ce soit dans ses activités sportives, sa profession ou sa vie personnelle. A une période, il se fixait sans cesse des objectifs ambitieux et pratiquait le sport à outrance. Son ambition insatiable l’a poussé à enregistrer des performances toujours plus hautes lorsqu’il jouait au handball ou courait des marathons, mais l’a aussi amené à laisser de côté sa famille.

C’est seulement maintenant qu’il réalise tout ce que sa femme a fait pour lui pendant ces nombreuses années et à quel point elle s’est impliquée dans leur couple. Lorsqu’ils ont décidé de créer leur entreprise, le temps excessif consacré au sport par Marcel s’est réduit inévitablement. Aujourd’hui ils aiment faire du sport ensemble et découvrent les joies du golf depuis quelques années. Ici, c’est le temps passé ensemble qui compte, pas la performance. Marcel est plus tranquille et patient et il apprécie aussi pleinement de garder leurs quatre petits-enfants. Il est extrêmement reconnaissant, essaie de rattraper ce qu’il a manqué à l’époque et profite de sa vie en tout liberté de choix.

Marcel et Brigitte ont acheté une maison au Tessin et rénovent eux-mêmes deux appartements, qui reviendront à leurs enfants.

 
 
 
Henrion_Golf_4

L’interview de Marcel Henrion

Dans la vie privée comme professionnelle, ils conservent leur esprit d’entreprise: le couple a déjà entièrement planifié son départ à la retraite et le versement de ses prestations vieillesse avec un conseiller Swiss Life. Le versement en capital lui permettra de continuer à investir dans la rénovation de maisons. Pour Brigitte et Marcel, les biens immobiliers qui s’autofinancent et génèrent des revenus locatifs réguliers sont la meilleure prévoyance vieillesse. 

 
Je ne sais pas si je partirai un jour à la retraite. Je considère tout ce que je fais comme un loisir.

Avant, Marcel avait toujours pensé qu’il prendrait sa retraite à 55 ans. Aujourd’hui, son rôle à Holzparadies lui plait tant qu’il le considère plus comme un loisir qu’un travail. Il exerce aussi volontiers son activité annexe de maître-nageur. Il souhaite cependant lever le pied. Il réduit ainsi peu à peu les heures qu’il consacre à Holzparadies et transmet l’entreprise à son fils la conscience tranquille.

Henrion

Marcel Henrion, 57 ans, est menuisier, entrepreneur et maître-nageur à ses heures perdues. Il est marié à Brigitte depuis 32 ans. Ensemble, ils gèrent l’entreprise Holzparadies à Möhlin près de Bâle. Leur passion commune, l’achat et la rénovation de maisons, joue également un grand rôle en matière de prévoyance. Le couple planifie un versement en capital des avoirs de la caisse de pensions pour les investir dans l’immobilier, qu’il considère comme un placement sûr.

Autres articles interessantes

Guide

Retraite: s’arrêter plus tôt ou travailler plus longtemps?

Lire plus

Guide

Planification financière pour la retraite: Que pourrai-je encore me permettre après ma vie active?

Lire plus

Guide

Premiers pas vers une activité indépendante

Lire plus