Vous êtes dans la fleur de l’âge et commencer à vous soucier de votre retraite? Nombreux sont les salariés qui se penchent très tôt sur ce sujet. Vos moyens financiers sont-ils suffisants pour vous permettre de prendre une retraite en toute liberté de choix? Nous vous aidons à garder une vue d’ensemble de votre budget à la retraite. En cas de lacunes, vous pourrez ainsi prendre rapidement des mesures correctives.

Au fil des années, nous nous préoccupons de plus en plus de notre retraite: aurons-nous enfin la voiture de collection dont nous avons toujours rêvé? Pourrons-nous lever les voiles et entamer ce fameux tour du monde pendant six mois? Ou peut-être même nous installer définitivement à l’étranger? Quoi qu’il en soit, les soucis professionnels seront loin derrière nous. Au lieu de cela, nous rendrons souvent visite à nos petits-enfants, pratiquerons notre passe-temps favori et profiterons pleinement de notre vie en toute liberté de choix. Car après tout, nous aurons enfin du temps libre. Beaucoup de temps libre. Mais aurons-nous aussi les moyens de conserver notre niveau de vie habituel et de réaliser nos rêves? 

 

A quelles dépenses devrai-je faire face une fois à la retraite?

Durant les premières années après la retraite, les besoins financiers sont nettement plus élevés que par la suite. En effet, on savoure pleinement un sentiment de liberté retrouvé: voyages dans des pays lointains, travaux de rénovation à la maison, etc. Les coûts variables doivent absolument être pris en compte dans la planification budgétaire, tout comme les acquisitions importantes. Vous aurez ainsi peut-être des frais de réparations de voiture ou des traitements dentaires onéreux à payer de façon inattendue.

A cela s’ajoutent les coûts fixes auxquels vous devrez faire face tous les mois. En font partie:

  • le loyer ou les intérêts hypothécaires; 
  • les dépenses pour l’alimentation et le ménage;
  • la caisse maladie et les assurances;
  • les vêtements;
  • les frais liés au transport, par exemple pour les transports en commun ou la voiture;
  • les abonnements et autres affiliations.

La plupart l’ignorent, mais sans prévoyance privée, un retraité perçoit des rentes cumulées de l’AVS et de la caisse de pensions qui ne couvrent généralement que 60% du dernier salaire. Or, dans la plupart des cas, 80% du salaire sont nécessaires pour subvenir à ses besoins. Plus le revenu est élevé, plus le déficit est important. La solution pour y remédier? Se constituer une prévoyance privée afin de maintenir son niveau de vie habituel à la retraite. Et pour ça, le plus tôt sera le mieux!

Comment organiser sa prévoyance en vue de la retraite?

Il existe plusieurs façons de prendre les devants pour mener une vie en toute liberté de choix – même pendant la retraite.

Afin de maintenir son niveau de vie habituel, il est essentiel de souscrire une solution du 3e pilier. On distingue deux types de prévoyance: la prévoyance liée (pilier 3a) et la prévoyance libre (pilier 3b).

  • Le pilier 3a: En cas de versements dans le pilier 3a, votre argent est «lié» et peut – sauf exception – être retiré au plus tôt cinq ans avant la retraite. L’avantage? Les versements effectués dans le pilier 3a sont déductibles du revenu imposable. De plus, les intérêts ne sont pas soumis aux impôts sur la fortune et sur le revenu.
  • Le pilier 3b: Le pilier 3b englobe quant à lui tous les avoirs épargnés de manière facultative. Il peut s’agir de comptes d’épargne, de titres ou de biens immobiliers que vous donnez en location.

Vous trouverez ici davantage d’informations sur les piliers 3a et 3b.

  • Rachats dans la caisse de pensions: Tous les mois, vous effectuez – avec votre employeur – des versements dans le 2e pilier. Afin d’optimiser votre avenir financier tout en bénéficiant d’avantages fiscaux, vous pouvez également effectuer des rachats facultatifs auprès de la caisse de pensions.

Vous trouverez ici davantage d’informations sur le rachat facultatif dans le 2e pilier

J’ai 55 ans. Est-il trop tard pour me constituer une prévoyance?

Pas du tout! Il est vrai qu’en matière de prévoyance privée, le plus tôt est toujours le mieux. Mais il reste toujours suffisamment de temps pour combler certaines lacunes. L’idéal est d’acquérir une vue d’ensemble avec l’aide de nos experts. Nous nous tenons à votre disposition pour vous aider planifier votre budget.

 

Calculateur de budget

Planifier son budget n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît. Le calculateur de budget de Swiss Life vous aide à déterminer votre potentiel d’épargne et à garder une vue d’ensemble de vos finances, même après la retraite.

S'abonner à la newsletter de Swiss Life

Nous vous proposerons de précieuses informations sur les thèmes pertinents pour votre avenir et vous accompagnerons avec nos conseils et astuces pour que vous puissiez continuer à vivre en toute liberté de choix.

La retraite en toute liberté de choix

Les dernières années avant la retraite passent souvent plus vite qu’on ne le pense. L’idéal est de commencer à planifier son budget le plus tôt possible. Prenez les devants dès maintenant afin de maintenir votre niveau de vie à la retraite. Pour un avenir heureux, en toute liberté de choix.

Autres articles interessantes

Guide

Faire fructifier son argent: le top 10 des conseils en placement

Lire plus

Guide

Le 2e pilier, un bon moyen de réduire ses impôts

Lire plus

Guide

Economiser des impôts avec le troisième pilier: rien de plus simple

Lire plus